jeudi 23 mars 2017

Le Rafale file plein gaz vers le standard F4


Le Ministre de la Défense, M. Jean-Yves Le Drian, a autorisé le lancement du développement du nouveau standard F4 du Rafale.

Déjà ! Le Rafale, déjà 30 000 de vols au compteur en opérations, voit son avenir sous de beaux hospices. Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, a en effet décidé, lors du comité ministériel des investissements du 20 mars, d'autoriser le lancement des premiers travaux pour le développement du standard F4 de l'appareil.

Le Rafale F3-R, son missile METEOR, sa nacelle TALIOS, ou son radar RB2E, sur le point d'être qualifié qu'il s'agit de déjà penser à la suite !
On peut s'attendre à des progrès sur l'armement, les liaisons de données et facilités de l'avion à travailler seul ou en coalition (un nouvel exercice TRILAT est d'ailleurs calé pour bientôt, réunissant la crème de la crème des forces aériennes françaises, britanniques et américaines), voire la motorisation.

Le financement de ce programme est attendu pour la prochaine LPM (tout comme la fameuse 5ème tranche), qui pourrait arriver plutôt que prévu (initialement 2020) selon quel sera la nouveau locataire de l'Elysée en mai prochain. Mais la décision montre surtout que la grande force du Rafale est sa capacité à être modernisé, en s’appuyant sur des développements continus pour adapter l’appareil, par standards successifs, à l’évolution des besoins. 


Chez Dassault Aviation, on accueille  la nouvelle avec grand enthousiasme:

Dassault Aviation et les 500 entreprises françaises associées au programme RAFALE remercient le ministère de la Défense, la Direction générale de l’armement, l’armée de l’Air et la Marine nationale pour leur confiance. 
« Je me félicite de la décision du Ministre de la Défense. Le standard F4 répondra aux retours d’expérience des opérationnels et permettra de poursuivre l’amélioration continue du RAFALE. Il renforcera aussi les compétences et les capacités technologiques nationales indispensables pour préparer le développement de la prochaine génération d’avions de combat, déclare Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation. Je me réjouis également que le ministère de la Défense rappelle la nécessité de poursuivre l’acquisition de RAFALE, au-delà de la 4e tranche actuellement en production, afin de répondre principalement aux besoins de l’armée de l’Air. Enfin, ce socle national consolidé confortera les atouts de notre avion pour les futurs marchés export. »

Le standard F4 succédera au standard F3-R (qui doit être qualifié en 2018) à partir de 2023. A ce stade, il ne bénéficiera qu'à la France.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire