jeudi 30 mars 2017

#SOFINS Déroulé d'une démonstration dynamique des forces spéciales (photos)


C'est terminé. Le salon des forces spéciales, le SOFINS, clôturait ses portes ce jeudi 30 mars. Et il les clôturait dans les formes, offrant aux derniers chanceux - ainsi qu'Alain Juppé notamment - une dernière démonstration dynamique spectaculaire. 

Décryptage en 25 images. Plus de détails et rétrospective à venir ce vendredi sur le blog.

Cliquer pour agrandir les photos. Attention les puristes de la photographie, je ne dispose pas de matériel professionnel, soyez donc indulgents ! Des spotters étaient présents, d'autres photos de bien meilleures qualités sont ou seront donc bientôt disponibles sur la toile. Je ne manquerai pas de les relayer sur la page Facebook de Pax Aquitania.

Un hélicoptère Caracal débarque sur le théâtre, une équipe du CPA10 en débarque et par se camoufler aux alentours. Préalablement (comprendre, des jours plus tôt), 6 chuteurs opérationnels s'étaient appropriés la zone:







Sur le théâtre, un convoi ennemi surgit ! Il est pris en chasse par un Tigre et une Gazelle du 4ème RHFS. Depuis la Gazelle, un sniper neutralise les véhicules:





Les pick-up ennemis sont rattrapés par le 1er RPIMa qui dispose de deux véhicules tout-terrain. Un Puma du 4ème RHFS vient déposer une équipe supplémentaire. Dans le même temps, le Tigre et la Gazelle veillent;




L'ennemi, caché derrière son véhicule neutralisé, est acculé. Il tente alors de fuir, mais est rattrapé par un berger malinois ! Face à l'animal, aucune chance:









C'est l'extraction. Le Puma procède via la technique désormais bien connue de la "grappe" pour extraire l'équipe d'intervention. Même le chien !







Le Tigre monte toujours la garde. Ce "game changer" est un élément dissuasif à lui tout seul:



Ce n'est pas fini ! Des renforts ennemis lourds sont repérés. L'équipe du CPA10, qui depuis le début scrutait la zone d'opération, demande alors une frappe aérienne. Très vite, un Rafale (on parie sur l'escadron Normandie Niemen) arrive sur zone et réalise une frappe de précision redoutable:



Toute menace écartée, les forces spéciales air se retirent à leur tour, grâce à un Caracal de l'escadron 1/67 "Pyrénées":



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire