jeudi 6 avril 2017

Le premier radar Searchmaster sort du campus Thales de Mérignac


Thales a annoncé la sortie d'usine en mars 2017 du premier radar Searchmaster, destiné principalement à la surveillance maritime. La production en série se déroule sur le nouveau site du campus Thalès Mérignac.

Pile à l'heure ! Thales Group annonçait ce mercredi 5 avril la sortie d'usine de son premier radar Searchmaster.
Produit dans les nouveaux - et superbes - locaux du groupe à Bordeaux (qui a intégré Thales Systèmes Aéroportés), le radar Searchmaster est destiné à la surveillance maritime. 

Thales vante son produit en le qualifiant de radar "5 en 1", capable à la fois de réaliser des missions de lutte anti sous-marine, lutte au dessus de la surface, surveillance maritime, surveillance terrestre et soutien aérien tactique.

Le Searchmaster pèse 80 kg, est capable d'effectuer une rotation à 360° et peut suivre simultanément 1000 cibles jusqu'à 200 milles nautiques (soit presque 400 km) selon son concepteur.
Il met de plus en oeuvre une antenne AESA dérivée de celle du radar RBE2 AESA du Rafale, qui passe également par le site de Bordeaux. Attention tout de même, on parle ici d'un bijou technologique dont le prix avoisine les 2 millions d'euros !

Le radar est adaptable à tout type d'aéronef, des avions de PATMAR Atlantique 2 rénovés comme ce sera le cas en France dans la Marine, aux futurs Falcon MRA (commandés par le Japon), ou même à des hélicoptères.
On sait à ce jour qu'outre la France, le Qatar est client du Searchmaster. Il se pourrait même que ce soit lui le premier bénéficiaire.

Le Searchmaster avait effectué ses premiers vols il y à peine plus d'un an, à l'hiver 2016.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire