mercredi 5 avril 2017

Le Rafale ajoute une... vieille corde à son arc, la bombe Mk82


Mardi 14 mars 2017, un Rafale ayant décollé de Cazaux a réalisé les premiers tirs de l'appareil de bombes Mk82. La campagne avait lieu sur le champ de tir de Captieux (Gironde).

Tandis que nous nous focalisions ces derniers temps sur les armements longue portée du Rafale, comme le tout nouveau missile METEOR, il s'agit pour les armées de ne pas se priver des capacités plus "rustiques" comme les armements non-guidés.

C'est le cas de la munition Mk82, une bombe dite d’emploi général de 250 kg. Cette bombe provient de la série des Mark80, conçue dans les années 1950 aux Etat-Unis. Elle contient près de 90 kilos d'explosif. Sa rusticité en fait sa principale qualité, puisqu'elle est adaptable à presque tout ce qui vole, y compris le bombardier furtif B-2 !
En 2009, la délégation générale pour l'armement (DGA) avait notifié à la société des ateliers mécaniques de Pont-sur-Sambre (SAMP) l'achat de 1 200 corps de bombes de type Mk82 pour un montant de 9 M€.

A partir du 14 mars, la campagne a suivi son cours depuis les installations de la base aérienne 120 « Commandant Marzac » de Cazaux, et sur le champ de tir de Captieux. Six bombes ont été larguées par les deux pilotes du centre d'expertise de l'armement embarqué (CEAE) de Cazaux.
Ceux-ci bénéficiaient du soutien des mécaniciens du CEAE et de l’escadron de soutien technique aéronautique de la 30e escadre de la base aérienne 118 « Colonel Rozanoff » de Mont-de-Marsan, nous apprend le Ministère de la Défense.

Selon les autorités, les résultats obtenus durant cette première campagne de tirs ont été à la hauteur des attentes.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire