lundi 3 octobre 2022

La Marine Nationale escorte un sous-marin russe dans le golfe de Gascogne

La frégate multi-missions Normandie de la Marine Nationale a escorté ce 29 septembre le sous-marin russe Novorossiysk dans le golfe de Gascogne. Ce dernier remonte actuellement vers le nord.

Cela aurait pu être une banale opération de routine, mais en ces temps particuliers, ce communiqué de la Préfecture maritime Atlantique ne passe pas inaperçu. Photos à l'appui (merci le NH90), les autorités françaises semblent ici tenir à envoyer un message sur leur vigilance. 

Le sous-marin russe est le "Novorossiysk", appartenant à la flotte de la mer Noire depuis 2014. Le submersible de type "Kilo" n'est pas à propulsion nucléaire. Il arrive de la Méditerranée et se dirige vers le nord, transitant probablement vers la Russie.

Ces missions d'escorte, menées en coopération étroite avec les autres marines européennes, ont également concerné le remorqueur russe Sergey Balk.

 

lundi 26 septembre 2022

Nextspace 2022 - Une utilisation éthique et responsable de l'Espace est possible


Pour la seconde année consécutive, Way4Space organise un grand rendez-vous consacré aux problématiques qui animent un secteur spatial en plein bouleversement. 
Le Symposium européen NextSpace 2022 se déroulera ainsi à Bordeaux dans le cadre du prestigieux Institut culturel Bernard Magrez les 6 & 7 octobre. Il s'agit d'un événement gratuit, sur inscription.


Dans sa fonction « Think Tank », le Centre d’innovation spatial Way4Space organise annuellement un événement inspirant qui rassemble des responsables et experts français, européens et internationaux autour d’un thème d’intérêt pour son activité de recherche. En 2022, celui-ci cherchera à répondre à l’enjeu suivant :

« Vers une approche éthique et responsable des activités spatiales ».



Pour garantir la durabilité des activités spatiales, il est en effet indispensable de réfléchir à un développement « responsable et éthique » des fonctions à vocation spatiale. 

Pour cela, le symposium, qui se déroulera les 6 et 7 octobre prochains à l’Institut Magrez à Bordeaux, s’organisera en 4 séquences principales qui se donnent pour but de :
  1. Comprendre le milieu spatial pour en tirer parti de façon éthique et responsable;
  2. Définir la durabilité des activités spatiales, sur Terre et dans l’espace voisin;
  3. Imaginer un projet spatial global responsable et éthique;
  4. Présenter des démarches spatiales responsables et éthiques.
Les travaux démarreront le jeudi 6 octobre à 14h et se poursuivront dans la journée du 7 (9h-17h).


Pour venir écouter les débats (j'aurai moi-même le plaisir de vous y retrouver), et participer aux travaux, les inscriptions sont ouvertes et disponibles en suivant le lien ci-dessous: 



Programme et intervenants (cliquer pour agrandir) :









mercredi 21 septembre 2022

L'Indonésie devient officiellement le 7ème client export du Rafale


Selon La Tribune, l'Indonésie a versé le premier acompte qui marque l'entrée en vigueur de sa commande de 42 Rafale annoncée en février dernier. 

Ci-dessus: des Rafale et un MRTT de l'armée de l'Air, survolant l'Indonésie en 2018.

On ne le sait que trop bien, en matière d'armement, un marché ne devient vraiment valide qu'au jour du versement du premier acompte !
Et c'est désormais chose faite s'agissant de l'Indonésie et de son contrat Rafale. Jakarta devient ainsi officiellement le 7ème client export de Dassault Aviation pour le Rafale, le second en Asie. 

Pour rappel, l'Indonésie a annoncé en début d'année la commande de 42 Rafale: 6 pour commencer, puis un second lot de 36 appareils. C'est ce premier "batch" de 6 Rafale qui est aujourd'hui concerné.

Avec cette commande, Dassault Aviation dépasse le chiffre des 400 Rafale produits ou encore à produire.


lundi 19 septembre 2022

A Bordeaux, le premier Hercules C-130H modernisé de l'armée de l'Air


La semaine dernière, une cérémonie était organisée dans les locaux de Sabena Technics à Mérignac, afin de célébrer la certification par Collins Aerospace du premier C-130H rénové pour l'armée de l'Air et de l'Espace. 


Voilà près de 6 ans que la DGA a confié à Collins Aerospace la modernisation -pour 164 millions d'euros- des 14 C-130H de l'armée de l'Air (escadron "Poitou" à Orléans). Une modernisation réalisée par des équipes toulousaines de Collins, en collaboration avec Sabena Technics à Bordeaux, et le constructeur américain de l'appareil, Lockheed Martin

En cette rentrée 2022, le premier avion du programme de rénovation de la flotte a donc été certifié, avant de bientôt retourner en service opérationnel. Il sera suivi d'un second appareil, mais à terme c'est bien toute la flotte qui est concernée.

La modernisation des C-130H de l'armée de l'Air et de l'Espace, qui concerne principalement leur avionique (solution FLIGHT 2), a été menée avec des moyens dernier cri, dont l'impression 3D, ou la réalité augmenté…
Elle concerne en particulier le cockpit avec l'ajout d'écrans en couleur, et de HUD "tête haute" (voir la vidéo ci-dessous). La maintenance des appareils sera aussi simplifiée, elle qui a connu de nombreux problèmes au cours de la décennie 2010.

Aperçu de l'avionique modernisée des C-130H de l'armée de l'Air - Collins Aerospace.

Si Sabena accueille à Bordeaux-Mérignac les deux premiers "prototypes" du C-130H modernisé, cette certification va permettre d'accélérer la cadence, la mise en place des kits de modification des 12 appareils suivants se faisant à l'AIA de Clermont-Ferrand. Ils seront au moins en service jusqu'en 2035.


Pour une visite guidée, je ne saurais trop que vous conseiller le reportage réalisé par Xavier Tytelman, disponible sur sa chaîne YouTube : 



jeudi 1 septembre 2022

Des bombardiers B-52 s'entraînent avec l'armée de l'Air au dessus des Landes


C'est la rentrée. Et quelle rentrée ! L'armée de l'Air et l'OTAN ont communiqué ce jeudi sur la tenue hier, mercredi 31 août, d'un exercice d'appui aérien mené en coopération entre la France et l'US Air Force. Fait rare pour être souligné, l'entrainement à impliqué des bombardiers stratégiques B-52. 

Images: OTAN


La sphère défense s'était émue, hier en milieu de journée, du transit depuis le Royaume-Uni de mythiques bombardiers stratégiques B-52 de l'US Air Force. Les appareils ont en effet survolé Bordeaux vers 12h30 ce 31 août. Il était d'ailleurs parfaitement possible de les "tracker" sur les applications de suivi du trafic aérien.

Nous pouvions par la suite voir les appareils effectuer des cercles au dessus des Landes, pendant plusieurs heures (3 en tout).

Des précisions nous sont donc apportées ce matin, sur Twitter, par les comptes affiliés à la Brigade des Forces Spéciales Air et au NATO Air Command. Nous y apprenons qu'un entraînement a bien été mené hier au dessus du champ de tir de Captieux, dans les Landes.

L'exercice a impliqué les forces spéciales françaises (JTAC du CPA 20, et 1er RPIMA), des Rafale du Régiment de chasse 2/30 "Normandie-Niemen" venus de Mont-de-Marsan, 1 drone MQ-9 Reaper en provenance de Cognac, un ravitailleur KC-135 des Forces Aériennes Stratégiques… et bien entendu les deux B-52 de l'USAF.

L'OTAN précise que l'intégration entre les alliés s'est faite depuis l'Italie.