vendredi 14 juin 2019

En images: retour sur le NATO Tiger Meet 2019


L'Armée de l'air a diffusé une première série de superbes images du NATO Tiger Meet, grand exercice de l'OTAN qui se déroulait cette année depuis Mont-de-Marsan. Enjoy !

Images: ADJ Loïc Marzin / Armée de l'air


Plus d'images sur la page Facebook des Forces Aériennes (ainsi que sur les blogs de spotters) .








mercredi 12 juin 2019

Athéna fait son retour à Mont-de-Marsan pour les forces spéciales Air


Le grand exercice annuel des forces spéciales Air revient une nouvelle fois à Mont-de-Marsan. Baptisé Athéna, il concentre de nombreux moyens et unités d'élite ayant pour objectif la préparation opérationnelle. Avec pour nouveauté cette année, l'accueil d'aéronefs américains et espagnols, notamment des CV-22 Osprey de l'Air Force Special Command.

Ci-dessus: Comme en 2018, Athéna devrait nous offrir de forts belles images.


Changement de saison (le dernier exercice Athéna s'était tenu en janvier 2018) ! L’Armée de l’air organise un entraînement majeur de préparation opérationnelle des forces spéciales du 17 au 28 juin 2019, conduit depuis la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan. Cet exercice annuel verra pour la première fois la participation de forces spéciales étrangères, avec la venue de détachements américains de l’Air Force Special Operations Command (CV-22, MC-130J et leurs équipages) et espagnols (C295 et commandos parachutistes).

L’exercice « Athena » est conçu pour préparer de la façon la plus réaliste possible les aviateurs susceptibles de participer à des opérations spéciales dans le courant du deuxième semestre 2019. Sont concernées en premier lieu les forces spéciales de l’Armée de l’air, à savoir les équipages de l’escadron de transport 3/61 « Poitou » et de l’escadron d’hélicoptères 1/67 « Pyrénées » ainsi que les commandos parachutistes de l’air du CPA n°10.
Est concerné également le personnel des modules d’appui aux opérations spéciales (MAOS), tels que les aviateurs du groupement d’appui aux opérations, du centre air de saut en vol, de l’escadre aérienne de commandement et de conduite projetable, ou la Section d’intervention NRBC. Les MAOS proviennent d’unités conventionnelles qui possèdent des savoir-faire particuliers fort utiles aux opérations spéciales.

Le régiment de chasse 2/30 « Normandie-Niemen » et l’escadron drones 1/33 « Belfort » participent à l’exercice, en tant que représentants de deux composantes aériennes indispensables aux opérations spéciales actuelles : l’aviation de chasse et les drones endurants. 
470 aviateurs et de nombreux appareils de l’armée de l’air sont engagés dans cet exercice (Rafale, C160 C3ISTAR, drone Reaper, Caracal, C160 Gabriel, etc.). 

À noter également, la participation de certaines unités des forces spéciales de l’Armée de terre (13e RDP, 1er RPIMa) et de la Marine nationale (commandos marine).

lundi 10 juin 2019

L'Armée de terre se mobilise pour ses blessés avec un raid sportif à Bordeaux


Du 11 au 13 juin 2019, le Groupement Recrutement et Sélection sud-ouest (GRS SO) de Bordeaux organise pour la première fois l’« EntRAID », un raid sportif militaire qui se déroule sur 3 secteurs en Nouvelle Aquitaine.
L’objectif de cette opération est de récolter des dons au profit des soldats blessés de l’armée de Terre et de sensibiliser le grand public à cette cause.

L'arrivée finale de ce raid est prévue le jeudi 13 juin à 17h dans la cours de l'Hotel de Ville de Bordeaux.

Cagnote: ICI

vendredi 7 juin 2019

#Miguel Des moyens importants déployés par la PREMAR Atlantique


Alors que la France est ce vendredi 7 juin touchée de plein fouet par la tempête Miguel, la Préfecture maritime de l'Atlantique a dû déployé des moyens particulièrement importants, notamment lors de la tentative de sauvetage d'un chalutier au large de la Vendée. Trois sauveteurs bénévoles ont perdu la vie.

Des aéronefs de la Sécurité Civile (le Dragon 17), de la Gendarmerie Nationale (Ecureuil), de la Marine et de l'Armée de l'air (Caracal) ont été, et sont encore mobilisés.

On notera que pour les Caracal de Cazaux, dont deux appareils sont encore intervenus aujourd'hui, auront enchaîné les interventions sur un rythme particulièrement soutenu cette année.

Le Canot Jack Morisseau de la SNSM s'est échoué aux Sables d'Olonne après avoir chaviré - AFP

Malheureusement, vous le savez peut-être, en milieu de journée, l'opération de sauvetage du chalutier CARRERA immatriculé à Oléron, a abouti au chavirement du Canot Tout Temps JACK MORISSEAU de la SNSM, et au décès de 3 membres d'équipage des sauveteurs en mer. Un marin du chalutier est porté disparu au large de la Vendée à l'heure où j'écris ces lignes.

mercredi 5 juin 2019

La Qatar Emiri Air Force reçoit ses 5 premiers Rafale


Les cinq premiers Rafale du Qatar ont fait le voyage depuis la France, où les équipages sont en formation, aujourd'hui. Outre la France, il y a désormais deux autres pays dans le monde qui disposent du Rafale dans leurs forces aériennes: l'Egypte, et le Qatar.

Après la cérémonie officielle de remise qui s'était tenue à Mérignac le 6 février dernier, les premiers Rafale qataris (avec leur magnifique livrée "2 tons") et leurs équipages ont fait la route ce 5 juin 2019, pour rejoindre leur base au Qatar, la "Dukhan Air Base" d'al Tamim. Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, était présent pour l'occasion.
Il s'agit de 4 appareils monoplaces, et 1 biplace, qui ont été convoyés depuis la France avec l'aide d'un ravitailleur de l'Armée de l'air.

Cette livraison fait suite à la signature, en mai 2015, du contrat d’acquisition de 24 Rafale par l’État du Qatar pour équiper sa force aérienne, et de 12 exemplaires supplémentaires en décembre 2017, portant à 36 le nombre total de Rafale qui voleront sous les couleurs qatariennes.

En vertu de ce contrat, de nombreux (200) pilotes et mécaniciens qatariens sont en cours de formation en France, au sein à la fois de l’armée de l’Air et de l’industrie française.

Après le Qatar, c'est l'Inde qui devrait recevoir ses premiers Rafale en septembre 2019.