vendredi 21 septembre 2018

Un meeting à Cazaux en juin 2019 !


La FOSA et la Base aérienne 120 ont (déjà) annoncé sur les réseaux sociaux la tenue d'un meeting de l'air les 29 et 30 juin 2019 à Cazaux. Un rendez-vous à ne pas manquer ! 

Belle nouvelle ! Deux ans après le très réussi, mais très très fréquenté meeting de l'air de Mérignac (victime de son succès, en effet, les 40 000 personnes s'étaient entassées sur les accès de la BA 106), la FOSA, Fondation des Œuvres Sociales de l'Air, redonne rendez-vous dans la région avec un nouveau meeting, cette fois-ci du côté de Cazaux, sur le Bassin d'Arcachon.

Cazaux avait déjà accueilli en juin 2014 un formidable meeting qui célébrait les 80 ans de la création de l'Armée de l'air. 

On note la date donc !


lundi 17 septembre 2018

[Replay] Table ronde « Cybersécurité » à #NOVAQ 2018


La table ronde « Cybersécurité » réalisée par des membres du collectif EchoRadar dans le cadre de la conférence NOVAQ 2018 – Université du Futur, à Bordeaux le 14 septembre 2018 revient sur plusieurs thématiques liées à la cybersécurité, la cyberdéfense, la transition digitale, l'IOT, et l'automobile connectée.



vendredi 14 septembre 2018

Contre l'état islamique, les forces françaises appuient l'offensive


Un point sur les opérations au Levant, qu'il s'agirait pour l'opinion publique, de ne pas oublier. En effet, les combats continuent pour réduire les poches de résistance constituées par Daesh dans l'est syrien. Les forces françaises et la coalition ne lâchent pas la pression, et agissent de concert dans le cadre d'une offensive majeure des forces libres dans la vallée de l'Euphrate.

Source et photos ci-dessous: EMA. Image ci-dessus: Forces américaines

On commence avec cette "faille" des services de communication du commandement des forces américaines en Iraq et Syrie, qui dans un tweet montrant des soldats US (des Marines visiblement) tirer au mortier près de Deir Ezzor, ont révélé la présence de forces spéciales françaises sur place. En effet, on peut apercevoir sur l'image ci-dessus un véhicule blindé ARAVIS français. 

Une image que ne remet pas en cause la sécurité des hommes, puisqu'elle date de plusieurs semaines, et qui a le mérite de rappeler que ces soldats de l'ombre sont présents sur la ligne de front, depuis 3 ans.


Dans le même temps, et sur quasiment le même objectif, mais côté iraquien, la Task Force Wagram est présente en appui de l’offensive contre les dernières poches de Daech présentes dans la vallée de l’Euphrate.

Les artilleurs français et leurs canon Caesar accompagnent l’offensive lancée le lundi 10 septembre par les FDS dans la région de Hajine. La TF Wagram a réalisé, depuis le territoire irakien, 4 missions de tir cette semaine (bilan du 5 au 11 septembre inclus), peut-on lire dans le compte rendu des opérations du ministère des Armées, portant son bilan total à 1889 tirs !


Enfin, les Rafale du Normandie-Niemen sont actuellement déployés au Levant, où les bases aériennes en Jordanie et aux EAU continuent de fournir le soutien aérien à la coalition.

Le 31 août notamment, des Rafale du « Groupe de bombardement 43 » ont décollé de la base H5 en Jordanie et ont frappé deux caches d’armes dans la vallée de l’Euphrate, ce qui a permis de poursuivre la réduction du potentiel militaire ennemi. Cette mission était composée à 100 % par des pilotes du NN.

Cette mission s’inscrivait dans le cadre de la préparation de l’offensive des forces démocratiques syriennes contre les derniers réduits territoriaux de Daech en Syrie.

Depuis, dans la semaine du 5 au 11 septembre, les aéronefs de l’opération Chammal ont réalisé 21 sorties aériennes en appui des forces locales engagées au sol. Aucune frappe n’a été réalisée (bilan total de l’action du pilier appui aérien depuis le 19/09/14 : 8458 sorties / 1457 frappes / 2249 objectifs neutralisés).


mercredi 12 septembre 2018

Pour la rentrée, la Défense se dévoile en chiffres... mais pas seulement !


Ces lundi et mardi 10 & 11 septembre, le monde de la Défense faisait sa rentrée officielle avec la tenue à Satory en région parisienne, de son Université d'Eté. Un exercice relativement formel cette année qui mettait surtout en avant les forces... et leurs matériels.

Comme c'est maintenant le cas tous les ans, le ministère des Armées publie un document didactique rassemblant l'essentiel des données sur les forces françaises: budgets, effectifs, moyens, missions... une trentaine de pages aisées à parcourir tant elles recèlent d'infographies, et dont on conseille la lecture à tout citoyen. Lien ci-dessous:


Chiffres clés de la Défense - 2018

A découvrir ICI


Mais du côté de l'UED, dont l'un des thèmes phares était l'innovation, les stars étaient celles du programme SCORPION, cœur de la modernisation de l'Armée de terre. Il n'y avait pas une, mais bien plusieurs attractions principales avec premièrement, la première démonstration dynamique du nouveau blindé de reconnaissance "Jaguar", qui pourrait bien devenir une référence mondiale tant il semble adapté aux conflits modernes.

Mais également, on retiendra chez Nexter/Texelis - là encore une première - la maquette du VMBR Léger "Serval", 17 tonnes tout de même, petit frère du "Griffon", qui était lui en revanche absent.

Enfin, grosse nouveauté, la présentation d'un véhicule autonome faisant office de civière. L'Armée de terre planifie l'intégration de ces véhicules au programme SCORPION pour le début de la décennie 2020. Les expérimentations sont donc en cours.

Le VBMR "Serval" de Nexter et Texelis, en maquette 1/1 pour la première fois - Nexter

Robox, un véhicule autonome d'évacuation des blessés, pourrait arriver dans les forces d'ici 2021 - Vincent Lamigeon sur Twitter 

Le buggy MRZ4 de Polaris, doit équiper les forces spéciales - Photo Vincent Lamigeon sur Twitter

L'Armée de terre et sa cavalerie lourde version programme SCORPION - Photo Daphné Benoît sur Twitter



A droite, on aperçoit un exosquelette