lundi 17 mai 2021

Le gotha de la chasse occidentale réuni à Mont-de-Marsan pour Atlantic Trident


Durant l'exercice Atlantic Trident 2021, ce sont plus de 50 chasseurs américains, britanniques et français qui vont s'entraîner à la guerre de haute intensité dans le ciel français du 17 au 28 mai. Probablement l'exercice le plus exigeant au monde, réservé aux "day one players".

Images: l'arrivée de l'US Air Force sur la BA 118 - Armée de l'Air et de l'Espace


Les F-35 débarquent en force à Mont-de-Marsan, royaume des Rafale de la 30ème escadre de chasse de l'armée de l'Air et de l'Espace. L'US Air Force a en effet ouvert le bal la semaine passée sur la BA 118 avec l'arrivée des 12 premiers Lightning. Suivront quelques Typhoon de la Royal Air Force, et surtout le groupe aéronaval britannique constitué de 18 F-35B (dont 10 appartenant aux Marines américains).

PAS DE F-22 DONC ! Je vous laisse digérer cette déception…

En face de cette impressionnante force de frappe, Mirage 2000, Alpha Jet et même PC-21 joueront les menaces. 

Mais comme il n'y pas que la chasse dans la vie, et puisqu'on parle bien ici d'un exercice de grande ampleur impliquant toute la chaîne constituant la puissance aérienne, l'ensemble des moyens mis en œuvre est encore plus important (hélicoptères Caracal compris).
Grâce à la belle planche ci-dessous, vous découvrez l'ensemble des forces participantes. La surprise vient bien entendu de la participation du HMS Queen Elisabeth qui opérera des F-35B de la Royal Air Force et de l'USMC. 


Ce n'est pas peu dire qu'affirmer que cet exercice (3ème édition après 2015 et 2017) était attendu par les spécialistes. Atlantic Trident est la concrétisation de l'accord sur la "Trilateral Strategic Initiative" qui lie les puissances aériennes américaine, britannique et française, dans la préparation d'un conflit de très haute intensité.

L'exercice comporte des missions aériennes complexes, "à l'image de la réalité du combat aérien moderne" (digitalisation de l'espace aérien, évolution du contexte stratégique et des défenses adverses), et renforce l'interopérabilité des alliés face à des enjeux communs autour de la haute intensité, avec des avions de dernière génération.
Cet exercice de haut niveau vise en effet également à fédérer les forces de chaque appareil et à tirer le meilleur parti de leurs capacités (Fighter Integration).

C'est la première fois que l'exercice se déroule en dehors des Etats-Unis. Forte activité à prévoir dans le ciel national, donc ouvrez bien les yeux ! On en reparle donc très vite sur le blog avec de très belles images. 







5 commentaires:

  1. Hélas, on ne risque pas de le voir sous les cieux français:
    https://www.air-cosmos.com/article/us-air-force-rduction-du-parc-et-dpart-du-f-22-24831

    Sinon au loin, on aperçoit un porte-aéronefs anglais bien loin de Jersey...
    https://www.capital.fr/economie-politique/rafale-mirage-2000-typhoon-et-f-35-pourquoi-ces-celebres-avions-de-chasse-vont-sillonner-le-ciel-francais-1403329

    RépondreSupprimer
  2. Aux États-Unis, il y a aussi des aviateurs français qui s'entraînent, mais plus spécifiquement pour une mission pas évidente: la mission de recherche et de sauvetage au combat.
    https://mobile.twitter.com/Armee_de_lair/status/1394321145462132739

    Le plus spectaculaire est bien cet Atlantic Trident!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'exercice "Red Flag Rescue" a un joli clip aussi:
      https://mobile.twitter.com/Armee_de_lair/status/1416065085387182081

      Supprimer
    2. Parfois, ce n'est pas un exercice:
      https://mobile.twitter.com/Julien_Maire/status/1426490058320789506

      Supprimer
  3. Snifff, le F22A Raptor est une diva et va faire ses adieux:
    https://korii.slate.fr//tech/bye-bye-f-22-meilleur-avion-chasse-monde-retraite-anticipee-ngad-chine-j-20

    RépondreSupprimer