vendredi 10 décembre 2021

Victoire annoncée du F-35 en Finlande (MAJ: 64 appareils pour la Finlande)

 

Selon la presse à Helsinki, c'est le F-35 qui devrait remporter la mise quant au remplacement des F-18 finlandais. Le Rafale était en lice, mais pas favori face à un F-35 qui continue de s'installer paisiblement dans les forces européennes. 


Ce n'est pas tous les jours Noël. Quelques jours après la signature du contrat Rafale géant aux EAU (80 appareils pour 16 milliards d'euros), la presse Finlandaise fait savoir que le choix d'Helsinki se porterait donc non pas sur le chasseur français, mais bien sur le F-35 de Lockheed Martin

On attendait effectivement le résultat du challenge HX pour cette fin d'année, challenge qui doit trouver un successeur aux 65 (55 en fait) chasseurs F-18 C/D finlandais à partir de 2025, pour environ 10 milliards d’euros.
Se sont déclarés candidats pour ce marché Dassault Aviation avec le Rafale, Boeing avec le F/A-18 E/F Super HornetLockeed Martin et son F-35, Saab et son Gripen, et enfin Airbus avec l'Eurofighter. Les appareils se sont ainsi présentés aux diverses évaluations. 

Nous voilà fin 2021, et comme prévu, le groupe d'évaluation a rendu son avis aux décideurs politiques à Helsinki. Un avis qui recommanderait donc le F-35. 

Des regrets pour Dassault, mais pas vraiment de surprise, le Rafale n'ayant jamais été favori dans une compétition qui - comme ailleurs - fut taillée sur mesure pour le chasseur furtif américain, notamment en ce qu'il s'agit des capacités de guerre électronique.

Pour les autres concurrents en revanche, l'heure semble grave: le Super Hornet enchaîne les échecs très très inquiétants et la fin de production sans cesse repoussée jusqu'ici, se rapproche. Idem pour l'Eurofighter qui devrait être à peine sauvé par des commandes domestiques (Allemagne, Espagne si tout va bien). Un sursis.
Enfin, le vrai perdant selon moi, est le Gripen suédois, qui avait une carte à jouer chez son voisin finlandais. Mais une quelconque solidarité européenne fait pâle figure face au parapluie américain. 

Il demeure que voir le F-35 s'imposer aux frontières de la Russie devrait provoquer quelques tumultes, voire des provocations en réponse. Il faut notamment rappeler que la Finlande affiche une neutralité stratégique, quoique finalement proche de l'Alliance Atlantique.

Attendons donc le résultat officiel, et les réactions des différents protagonistes. 


MISE A JOUR : l'annonce est officialisée pour 64 appareils !

2 commentaires:

  1. Vu l'exemple norvégien, les finlandais font un choix ahurissant en toute connaissance de cause!
    https://mobile.twitter.com/Julien_Maire/status/1450906831216336897

    Il y a aussi les infrastructures autour du F-35:
    https://mobile.twitter.com/FTusa284/status/1454910187802873860

    Les américains auront des alliés sans armées, leurs budgets dévorés par cet oiseau de malheur et leurs industries aéronautiques militaire disparues.

    Si les américains savaient encore faire des avions, ce serait déjà catastrophique, mais là, c'est encore plus grave!

    RépondreSupprimer
  2. Un avion qui ne peut pas faire la guerre, Etats-Unis et Russie sont contents...
    https://air-cosmos.com/article/choix-du-f-35-par-la-finlande-quels-critres-pour-cette-dcision-25670

    RépondreSupprimer