lundi 20 juin 2022

Arquus multiplie les annonces durant le salon Eurosatory

La semaine du 13 au 17 juin a vu se dérouler l'édition 2022 du plus grand salon de l'armement, Eurosatory. Un salon très riche en nouveautés, qu'il prendra plusieurs semaines pour digérer. Mais en ce qui nous concerne, concentrons nous d'abord ici sur le Français Arquus et ses multiples innovations présentées.

Images: Arquus


On commence bien sûr par le toujours très remarqué 4x4 Scarabée dont la dernière évolution était exposée sur le stand du constructeur. Une version qui a perdu ses portes coulissantes au profit de portières plus classiques (il y a une logique derrière ce choix). Un version qui était surtout présentée comme "anti-tank", car équipée d'un missile MMP de MBDA, récemment renommé "Akeron MP". Le missile est monté sur le tourelleau télé-opéré maison de Arquus, le TTO "Hornet".


A propos du Scarabée, on attend toujours le début de commencement d'un signal positif de la part des autorités françaises, qui ne se sont à ma connaissance jamais exprimées sur ce véhicule prometteur.

Continuons avec la signature le 13 juin, dès l'ouverture du salon, d'un accord entre Arquus et Michelin qui concerne la Recherche & Développement sur plusieurs sujets: la mobilité adaptive (solutions anti crevaison, systèmes de variation de gonflage), la maintenance prédictive, ou bien entendu les rudes conditions dans lesquelles sont mis à l'épreuves les pneus en zone de guerre.

Un accord a également été signé avec l’Institut Saint-Louis concernant la recherche sur des innovations comme l’électromobilité, la protection, la robotisation. 

Mais encore, Arquus, Thales et l’entreprise espagnole NTGS ont lancé à Eurosatory le Sherpa A2M, une solution de mortier rétractable automatiquement intégrée sur une base de Sherpa Light et équipée d’un tube rayé de 120mm de Thales.

L’A2M vise à offrir des capacités de soutien organique de l’infanterie, des solutions de contre-batterie, de forces spéciales ou de harcèlement, à une portée de 8-13km et avec une capacité à déployer très rapidement son système, à tirer avec une précision très élevée et à replier son système avant la détection ou la riposte adverse.


A noter qu'il s’agit d’une solution adaptable aux parcs de Sherpa déjà existants.

Toujours à propos du Sherpa Light, mais dans une coopération avec le Suédois Saab cette fois, Arquus a fait équiper son véhicule blindé de systèmes NRBC. Un standard d'ailleurs toujours recherché par la clientèle, notamment dans le contexte de haute intensité…


On passe sur le VAB MK3 avec la solution ARASTELLE, concept innovant d’alimentation filaire pour microdrones, intégré par Arquus sur son VAB.


Le drone peut ainsi voler aussi longtemps que souhaité jusqu’à une altitude de 100m, renforçant la capacité de surveillance et d’observation de jour comme de nuit. Cette solution offre des performances supérieures à celles d'un mât, pour un encombrement bien moindre tout en offrant des options tactiques supplémentaires pour les drones mis en œuvre.



Mais encore, sur le sujet du MCO, Arquus lance sa nouvelle valise diagnostic, ARQUUS DIAG. Cette nouvelle solution vient répondre à des enjeux de rapidité et de précision lors des entretiens préventifs ou curatifs. Elle permet d’améliorer de plus de 30% la localisation de la défaillance. Entièrement dédiée à une utilisation militaire en atelier ou au plus près des opérations, cette solution intègre une SSI militaire et ne nécessite pas de connexion internet à l’emploi.


Enfin, on en termine avec cette série d'annonces par la présentation conjointe Arquus/Nexter/Thales d'un blindé Griffon EPC équipé de batteries lithium-ion. Il s’agit selon les partenaires d’un grand pas en avant vers le Griffon hybride, pensé pour répondre aux défis d’optimisation énergétique des armées et actuellement en cours de développement. 

Les données publiées laissent entendre une large amélioration des performances grâce à la technologie lithium-ion, comparativement aux batteries acide/plomb.

Cette présentation suit une étude de dérisquage conduite sur l’intégration des batteries. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire