vendredi 30 juin 2017

Au Bourget, la chaire « Défense & Aérospatial » réunit sa communauté


L’équipe exécutive de la chaire « Défense et Aérospatial » était présente le 23 juin sur le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace du Bourget, où elle a pu retrouver ses partenaires universitaires et industriels. Le but: fédérer la communauté  « CESDA ».

Photo: aux côtés du général Jean-Marc Laurent, Directeur exécutif de la Chaire, Lionel De La Sayette (Dassault Aviation), s'adresse aux auditeurs des trois promotions du CESDA.


Sur l’impulsion de la chaire, Sciences Po Bordeaux a développé en 2015 un nouveau cycle de formation continue : le CESDA (Cycle d’Etudes Supérieures Défense et Aérospatial).
Il vise à apporter, à des cadres supérieurs du secteur et à des officiers supérieurs des armées, une meilleure connaissance des questions de défense, notamment sur leurs dimensions politiques, stratégiques, opérationnelles, économiques et industrielles. Il s’appuie pour cela sur les interventions d’experts de très haut niveau (dirigeants industriels, universitaires experts, cadres militaires). Les participants sont également amenés à présenter un travail d’étude stratégique. La chaire a accompagné Sciences Po Bordeaux dans l’ingénierie initiale de formation et l’équipement de locaux adaptés.

Le haut niveau de cette formation, son modèle pédagogique et sa capacité d’adaptation lui ont permis de s’imposer progressivement comme un passage clé pour les hauts potentiels des secteurs civils et militaires de la défense. Outre la diffusion de la connaissance et le partage de l’expérience, elle contribue à fédérer toute une communauté d’acteurs de l’industrie aérospatiale et de la Défense autour d’un esprit commun. C’était justement le but de ce rendez-vous CESDA ALUMNI, réunissant les trois promotions d’auditeurs de la formation depuis son lancement (2015, 2016, et 2017). 

Initié par l’ensemble des industriels bénéficiaires de la formation, l’événement était accueilli au sein du chalet Dassault Aviation au Bourget. Les invités ont pu profiter de cet instant de partage pour approfondir les liens qui unissaient déjà l’ensemble de la communauté CESDA.

Cette belle communauté devrait de plus s'élargir à la rentrée. Mais ça, nous en reparlerons à la fin de l'été !

_____________________

La Chaire "Défense & Aérospatial" 
Les entreprises Dassault Aviation, Safran et Thales se sont associées en septembre 2014 à la Fondation Bordeaux Université pour créer, avec Sciences Po Bordeaux et l’université de Bordeaux, la chaire Défense & Aérospatial. 
D’une durée initiale de trois ans, cette chaire s’attache à développer une meilleure connaissance et compréhension globale du secteur de la défense et de l’aérospatial, aussi bien auprès des étudiants, des chercheurs, des professionnels civils et militaires du secteur ou du grand public. 
Elle souhaite développer une dynamique constructive, fédératrice et innovante de formation, de recherche et de diffusion des savoirs dans le secteur défense et aérospatial. Son caractère transdisciplinaire et sa logique collaborative, réunissant de nombreux professionnels, civils et militaires, de différents domaines, en font son originalité. 
La chaire contribue à positionner le site universitaire bordelais comme un acteur de premier plan dans la formation et la recherche sur le secteur « Défense et aérospatial », sur le plan national et international.


BONUS en images ! En vrac le drone MALE chinois, l'hélicoptère de combat turc TAI -129 ATAK, Thomas Pesquet, A400M et A380, le NH90 de l'Armée de terre, les Apache, Osprey et C-130 américains... et j'en passe (photos Pax Aquitania). 

Je fais l'impasse sur le F-35, le bougre se tenait un peu loin du public pour que mes images soient très nettes. On aura au moins vu la bête en France. Le moteur Pratt & Whitney F135 en a clairement dans le ventre (du moins si l'on se fie au nombre impressionnant de décibels générés), mais la démo du JSF laissait un goût amer tant cela semblait... poussif. A revoir dans quelques années, quand l'appareil sera mieux maîtrisé.

A Paris, le Rafale est resté le roi des cieux.



















Aucun commentaire:

Publier un commentaire