vendredi 7 juillet 2017

La ville de Bordeaux rend hommage aux soldats de l'opération Sentinelle


A l'approche du 14 juillet, et en ces temps de forte chaleur, le maire de Bordeaux Alain Juppé a tenu à inviter autour d'un rafraîchissement des militaires participant à Bordeaux à l'opération de sécurisation "Sentinelle". Une touche de reconnaissance bienvenue.

Source et photos: Cellule communication de la Zone de défense et de sécurité sud-ouest.

Ce jeudi 6 juillet à midi, ce sont une cinquantaine de militaires qui ont été reçu à l'Hotel de ville de Bordeaux par Alain Juppé, maire de la ville, Anne Rézillon, adjointe au maire en charge de la vie associative, et Virginie Calmels, première adjointe au maire en charge de l’économie de l’emploi et de la croissance durable.

Le maire de Bordeaux tenait à remercier les soldats qui patrouillent quotidiennement dans les rues de la métropole pour leur action. Ce fut l’occasion, avant tout, de leur transmettre « la profonde reconnaissance de la ville et de la population ».

Les militaires présents étaient originaires de l'Armée de terre et de l'Armée de l'air, indique l'Etat-Major de la zone de défense et de sécurité sud-ouest. 

Le lieutenant-colonel Floria Cordier (délégué militaire départemental adjoint de la Gironde, et responsable du déploiement de la Force Sentinelle dans le département) a témoigné au maire, l'immense fierté de ces militaires d'être reçus à l’Hôtel de ville. Aussi, il a précisé la complexité de cette opération, et mis en avant le professionnalisme de ces hommes et leur adaptabilité à travailler en étroite collaboration avec les forces de la sécurité intérieure. Il a par ailleurs remercié la Mairie de Bordeaux pour son soutien aux soldats et les opportunités qui sont offertes à ces militaires au niveau culturel et des loisirs: « Nous nous sentons soutenus par la population de Bordeaux qui nous témoigne un soutien sans faille » (LCL Floria Cordier).

L'opération Sentinelle emploie entre 7 et 10 000 soldats sur le Territoire National, selon le degré de menace. La mission en elle-même est de plus en plus remise en cause sur le fond, tant elle mobilise des moyens considérables, humains surtout, pour des résultats que beaucoup qualifieront... d'incertains. Mais pour Alain Juppé, « il est utile de souligner l'importance de l'opération Sentinelle, dans ce monde dangereux et instable dans lequel nous évoluons »

En ces années délicates, il demeure cependant plus que jamais important de montrer que la société civile soutient ces femmes et ces hommes des armées. Le geste de la ville de Bordeaux est donc à saluer !






Aucun commentaire:

Publier un commentaire