mercredi 5 juillet 2017

A Cognac, le drone Reaper réalise (enfin) son premier vol en France


Le journaliste Jean-Marc Tanguy nous apprend sur son blog Le Mamouth que le drone MQ-9 Reaper de l'Armée de l'air basé à Cognac, au sein de l'escadron Belfort sur la BA 709, a enfin réalisé son premier vol dans le ciel français.

Photo: le Reaper français, encadré par des Epsilon de Cognac. © Anthony Jeuland/Armée de l'Air


Après des mois de retard pour diverses raisons administratives, et notamment un rendez vous manqué lors du meeting de Bordeaux le 14 mai (puis au salon du Bourget), le seul drone MQ-9 Reaper de l'armée de l'air basé en métropole a réalisé son premier vol ce mardi 4 juillet.

Le vol aurait duré 5h10 et s'est déroulé dans une zone aérienne au nord de Cognac. Sans encombres, tous les objectifs ont semble t-il été remplis.

Théoriquement, une cabine de pilotage au sol permet, via réseau satellitaire de qualité militaire, de contrôler un Reaper partout dans le monde, méthode employée par les américains. Pour ce premier vol, notre Reaper ne se sera éloigné que de quelques kilomètres.
S'il est tout à fait possible et envisagé de piloter les appareils basés en opérations extérieures depuis la métropole, la doctrine française se positionne pour le moment pour un déploiement systématique des cabines et des équipages sur le théâtre. L'idée bien sûr, éviter le syndrome du "métro-mission de guerre-dodo", qui touche de plein fouet l'US Air Force.



Ce drone MQ-9 (toujours non-armé, précisons le) est le sixième reçu par l'Armée de l'air française. Il est arrivé sur la base de Cognac début 2017, le 13 janvier si ma mémoire est bonne. 
Les cinq autres drones Reaper ont tous été directement perçus en opération extérieure, dans la BSS. Ils opèrent depuis la base de Niamey au Niger, et cumulaient déjà fin 2016 plus de 12 000 heures de vol, preuve de leur plein intérêt pour les missions de renseignement des armées françaises.
Six autres appareils arriveront en 2018 et 2019, portant la flotte à 12 Reaper. D'ici là, le projet de drone européen "MALE 2015" devrait être sur de bons rails.

Selon le même blog, un autre vol était prévu ce 5 juillet. Surtout, le Reaper devrait être en mesure de voler pour le 14 juillet.



PS: 5 juillet toujours, le Falcon 5X a volé à Mérignac ! C'est le dernier né de la gamme de business jets de Dassault Aviation.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire