jeudi 28 septembre 2017

A Bordeaux, la Chaire "Défense & Aérospatial" rempile pour 3 ans


La Chaire "Défense & Aérospatial", basée à Sciences Po Bordeaux, s'est vue prolongée hier pour un nouveau mandat de trois ans. En effet, ce 27 septembre 2017, les partenaires privés et publics de la chaire, issus du monde de la défense et de la recherche, ont signé une lettre commune d'engagement officialisant l'accueil de deux nouveaux mécènes et la reconduction de ses activités.

Photos: les signataires de gauche à droite, Yves Déloye (Dir. IEP de Bordeaux), Jean-Luc Bérard (DRH Group Safran), François Geleznikoff (CEA-DAM), Eric Trappier (PDG Dassault Aviation), Alain Charmeau (Pdt Ariane Group), Pierre Eric Pommellet (DG Thales), Manuel Tunon de Lara (Pdt Université de Bordeaux), et Frédéric Cauchois (DG Fondation Bordeaux Université) - Crédits Fondation Bordeaux Université.


La chaire "Défense & Aérospatial" s'envole pour un deuxième mandat ! Vous le savez si vous avez suivi l'actualité de la recherche stratégique ces trois dernières années, la chaire bordelaise, portée par la Fondation Bordeaux Université et adossée à Sciences Po Bordeaux en lien étroit avec l'université de Bordeaux, bénéficie du soutien de mécènes industriels Dassault Aviation, Safran et Thales. Elle fut lancée en septembre 2014 lors de l'UED qui se tenait alors à Mérignac.

Et l'aventure continuera pour un nouveau mandat de trois ans, avec de surcroît l'apport de deux nouveaux partenaires, ArianeGroup et la direction des applications militaires du CEA (CEA-DAM).

L'ensemble des partenaires étaient donc réunis ce mercredi 27 septembre à Saint-Cloud, siège de Dassault Aviation, autour du général Jean-Marc Laurent, prolongé dans ses fonctions de Directeur exécutif de la chaire.

La chaire développe depuis son lancement des actions innovantes de formation, recherche et diffusion des savoirs selon une approche globale et pluridisciplinaire, à l'interface entre sciences humaines et sociales et technologiques (un point dont beaucoup se réjouissent). Elle traite des questions de défense dans leur entier périmètre: politique et stratégique, opérationnel, économique et sociologique.

Chez les industriels mécènes depuis l'origine du projet, on se félicite des résultats obtenus jusqu'ici, la relation est fructueuse pour le monde économique comme pour le monde académique. Chez les nouveaux arrivants, le CEA et ArianeGroup, l'enthousiasme est tangible !



Une contribution au développement de la réflexion stratégique française

En trois ans, la Chaire a su s'inscrire dans une logique collaborative qui a déjà permis de développer des relations durables et fructueuses Université-Défense-Industrie. Tout le monde y est gagnant. L'Université applique sa nouvelle stratégie en s'ouvrant sur le monde industriel, et ce dernier se voit irrigué par les sciences sociales, qui permettent d'enrichir la réflexion des cadres d'entreprise. Entre les deux, les opérationnels de la défense apportent expériences et témoignages. Et de façon générale, c'est le lien armée-nation qui est ainsi renforcé.

Blog: Vers une structuration de la filière française de recherche stratégique ?



Les activités de la chaire se divisent en trois segments:

  • Formation - La Chaire a impulsé plusieurs formations à Sciences Po Bordeaux et à l'université de Bordeaux (formation initiale, continue ou mixte) : cycle d’études supérieures, diplôme universitaire (Bac +5), écoles d’été, formations professionnelles ex: CESDA).
  • Recherche - Les actions de la Chaire sont inscrites tant dans la recherche universitaire (études prospectives; expertise et financements apportés aux chercheurs) que dans la réflexion stratégique française de défense, portée par l'Etat.
  • Diffusion - Enfin, la chaire partage ses réflexions et travaux auprès d'un large public, par le biais de nombreuses manifestations ouvertes (Université d'été de la Défense, universités et écoles supérieures, Salon aéronautique de Bordeaux-Mérignac, entreprises, IHEDN, etc.), contribuant ainsi à développer et diffuser "l’esprit de défense".

Evidemment, si le travail de la chaire est à apprécier dans un cadre national, ou même international, sa localisation en Aquitaine, région hyper-marquée par l'aéronautique et le spatial de défense, est facilitatrice. Outre l'industrie, n'oublions pas non plus que la région est très opérationnelle, pour l'Armée de l'air et les forces spéciales notamment.

A noter enfin que l'on devrait bientôt connaître les pôles universitaires élus dans le cadre du Pacte Enseignement Supérieur lancé par Jean-Yves Le Drian au début de l'année. En effet, le 3ème axe de ce plan (voire lien ci-dessus) prévoit le développement d'une logique d’excellence avec la création  d'un label d’excellence attractif au profit des universités. Bordeaux est évidemment candidate. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire