vendredi 9 mars 2018

L’aérospatiale française se rapproche du Québec


Alors que de nombreux enjeux font converger la France et le Canada, Aéro Montréal, forum stratégique de concertation qui réunit l'ensemble du secteur aérospatial québécois, a signé cette semaine des collaborations avec le GIFAS, et le pôle de compétitivité du grand sud-ouest, Aerospace Valley.

Sources: communiqués GIFAS; Aerospace Valley.


Communiqué Aerospace Valley:

Toulouse (France), le 6 mars 2018 — Aéro Montréal, la grappe aérospatiale du Québec, a signé aujourd’hui une entente avec Aerospace Valley, le pôle de compétitivité des secteurs de l’aéronautique, espace et systèmes embarqués en Nouvelle Aquitaine et Occitanie / Pyrénées-Méditerranée – France. Cette entente a été signée en marge de la mission économique d’envergure dans les secteurs de l’aérospatiale, de l’entreprenariat et du numérique organisée par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation en France (Toulouse et Paris), en présence du premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard. Cette entente vise à favoriser les échanges entre les deux grappes, notamment en lien avec le développement de projets reliés à l’industrie de la défense et à celle du drone.

« Le Québec et la région Nouvelle Aquitaine et Occitanie ont en commun d’être deux pôles aérospatiaux de dimension internationale. Cette entente avec Aerospace Valley va nous permettre d’échanger certaines de nos meilleures pratiques pour permettre à nos entreprises membres de bénéficier de l’expertise que nos deux grappes possèdent », explique Suzanne M. Benoît, présidente-directrice générale d’Aéro Montréal.

« Cet accord s’inscrit dans la poursuite de la coopération entre Aerospace Valley et Aéro Montréal initiée dès 2007. Depuis, de multiples échanges au niveau industrie, mais aussi académique, ont permis de renforcer nos liens. Trois représentants d’Aerospace Valley se sont relayés à Montréal dans le cadre du programme de Volontariat International en Entreprise, avec Business France et aujourd’hui une dizaine de PME d’Aerospace Valley sont implantées au Québec, signe de la vitalité, du dynamisme et de la valeur de notre coopération », précise Yann Barbaux, président du Pôle Aerospace Valley.

Cette entente, la deuxième signée entre les deux organisations, permettra notamment à la grappe Aéro Montréal de mettre de l’avant sa plateforme Sécurité Défense Québec, un outil Web qui permet de répertorier les capacités industrielles des entreprises québécoises en matière de défense et sécurité. De même, Aerospace Valley partagera avec Aéro Montréal de l’information privilégiée sur le marché du drone, un secteur en pleine expansion au Québec et déjà bien établi en France.

« Le développement de ce genre d’entente se veut un partenariat gagnant-gagnant entre nos deux grappes, il s’agit d’un moyen de savoir ce qui se passe sur nos différents marchés et d’effectuer une veille active d’opportunités », assure Mme Benoît.

Avec plus de 200 entreprises, dont quatre maîtres d’œuvre et plus de 40 000 travailleurs spécialisés, Montréal représente la troisième capitale mondiale aérospatiale. Rappelons que près de 80 % de la production aérospatiale québécoise est exportée. De même, le Québec représente un chef de file en termes d’innovation, 70 % de la R-D canadienne en aérospatiale y est réalisée.

Classé dans le trio de tête des pôles de compétitivité français Aerospace Valley compte plus de 840 membres, dont plus de 500 PME et totalise depuis sa création en 2005 près de 1 000 projets labellisés. Premier bassin d’emploi des filières Aéronautique Espace et Systèmes Embarqués avec 140000 emplois, 8500 chercheurs et 13000 étudiants, Aerospace Valley rassemble les acteurs d’excellence AESE implantés en région Nouvelle Aquitaine et Occitanie.


Communiqué du GIFAS:

Aéro Montréal, la grappe aérospatiale du Québec, a signé le 7 mars 2018 une entente avec le GIFAS, en marge de la mission économique d’envergure dans les secteurs de l’aérospatiale, de l’entreprenariat et du numérique organisée par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation en France (Toulouse et Paris), en présence du Premier ministre du Québec, M. Philippe COUILLARD.
Cette entente a pour but de soutenir la consolidation des chaînes d’approvisionnement aérospatiales québécoise et française, afin de répondre aux besoins du marché et des maîtres d’œuvre.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire