jeudi 12 avril 2018

L'aéronautique encore et toujours bon élève de l'économie française


Le GIFAS et son Président Eric Trappier donnaient une conférence de presse ce 12 avril durant laquelle étaient présentés les résultats 2017, ainsi que les perspectives pour le secteur aérospatial tricolore. Comme à l'habitude, ces industries se démarquent par leur santé exceptionnelle.

Le Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales, par l'intermédiaire de son Président Eric Trappier (PDG de Dassault Aviation), Patrick Daher, Président du Groupe des Equipements du GIFAS - GEAD (PDG de Daher), Bertrand Lucereau, Président du Comité AERO-PME (PDG de Secamic), et de Pierre Bourlot, Délégué Général du GIFAS, présentait les résultats de la profession ce jeudi 12 avril. 

Les chiffres 2017, dans la suite des années précédentes, sont bons, voire même très bon. 2017 est une année record pour la filière avec une progression du chiffre d’affaires à 64 Md€ (+6% à périmètre constant) avec une très forte composante exportation de 44 Md€ (+6%). Le secteur civil représente 76% du chiffre d’affaires. 
Et le GIFAS ne manque pas de faire remarquer que ces résultats permettent de dégager à nouveau le premier solde excédentaire, à 17Md€, de la balance commerciale nationale.

Les commandes se chiffrent en 2017 à 68,2 Md€ (en baisse, -5%), ce qui conforte l'optimisme du Président Trappier: « Nous vivons des moments historiques. En effet, jamais autant d’avions commerciaux n’ont été produits en France. Ceci est possible grâce à la performance de la supply chain aéronautique, que je souhaite ici saluer ».


Des soins portés à la supply chain et à l'emploi

La supply chain française, largement constituée de PME réalise un chiffre d’affaires estimé de 22,6 Md€ (+5,9%) et 18,3 Md€ de commandes, en hausse de 2,3%, mais elle demeure confrontée au rythme de production soutenu.

Du côté de l'emploi, 2017 est également une année record avec 190 000 hommes et femmes dans la profession en France (187 000 en 2016), 12 000 recrutements et 2 000 emplois nets créés. De plus, fin 2017, il y avait 7 000 apprentis et contrats de professionnalisation dans les effectifs (+6%).


Miser sur l'innovation

Le CORAC (Conseil pour la Recherche Aéronautique Civile) contribue à élaborer une feuille de route nationale de la R&T aéronautique et civile, mais du côté de la défense, le GIFAS - avec en premier lieu son Président - salue l'effort porté par la nouvelle Loi de Programmation Militaire.
La LPM 2019-25 prévoit en effet une augmentation du budget "études amont" d'environ 33%, et favorise le lancement des études et expérimentations sur les systèmes de combat du futur. 


Communiqué de presse et données statistiques (nombreuses) à lire ICI et ICI. Le GIFAS regroupe aujourd’hui 391 membres, dont 170 équipementiers et 185 PME.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire