mercredi 16 mai 2018

Le CNES lance un fonds d'investissement pour un "New Space" français


Le CNES, le Centre national d'études spatiales, a annoncé lundi 14 mai la création d'un fonds d'investissement dédié au soutien des start-up dans le domaine des satellites, des lanceurs et des nouveaux services. CosmiCapital, c'est son nom, devrait atteindre les 80 à 100 millions d'euros.

Aura t-on la chance de voir émerger un "New Space" français ? C'est en tout cas la volonté du CNES qui avait émis un appel à manifestations fin 2017 pour des participations minoritaires, publiques ou privées, dans des sociétés innovantes.
A l’occasion de la réunion du Conseil d’administration de sa filiale Telespace Participation, le CNES a sélectionné CapDecisif Management pour mettre en place et gérer un fonds de capital-innovation en faveur des entreprises liées au spatial et à ses applications.

Lire sur le blog: New Space vs Vieille Europe ?


CosmiCapital a pour objectif de réunir 80 à 100 millions d'euros par des investisseurs institutionnels et industriels, et de favoriser l'émergence de services (comprendre des forts potentiels de croissance économique).
Le fonds, qui sera géré depuis Paris et Toulouse, interviendra dans la phase amont du développement de jeunes entreprises européennes. 

Aussi, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, déclare: « Le secteur spatial est aujourd’hui en pleine mutation du fait de sa rencontre avec le monde du numérique, mais aussi avec l’arrivée de nouveaux venus sur le marché. Dans ce nouveau contexte, le CNES soutient l’émergence et le développement des acteurs innovants dans toutes les strates de l’écosystème spatial et déploie plusieurs outils en faveur de l’innovation et des applications. »

Car en réalité, le temps presse. Le monde du spatial fait sa révolution, initiée outre-atlantique, et cet écosystème du "New Space" demande à être à la fois poussé, et protégé. Question de souveraineté nationale. L'initiative du CNES, avec une volonté affichée sur deux niveaux, national et européen, mérite d'être saluée. Il faudra néanmoins à moyen terme, dépasser largement le cap de la centaine de millions d'euros.  




Aucun commentaire:

Publier un commentaire