vendredi 14 septembre 2018

Contre l'état islamique, les forces françaises appuient l'offensive


Un point sur les opérations au Levant, qu'il s'agirait pour l'opinion publique, de ne pas oublier. En effet, les combats continuent pour réduire les poches de résistance constituées par Daesh dans l'est syrien. Les forces françaises et la coalition ne lâchent pas la pression, et agissent de concert dans le cadre d'une offensive majeure des forces libres dans la vallée de l'Euphrate.

Source et photos ci-dessous: EMA. Image ci-dessus: Forces américaines

On commence avec cette "faille" des services de communication du commandement des forces américaines en Iraq et Syrie, qui dans un tweet montrant des soldats US (des Marines visiblement) tirer au mortier près de Deir Ezzor, ont révélé la présence de forces spéciales françaises sur place. En effet, on peut apercevoir sur l'image ci-dessus un véhicule blindé ARAVIS français. 

Une image que ne remet pas en cause la sécurité des hommes, puisqu'elle date de plusieurs semaines, et qui a le mérite de rappeler que ces soldats de l'ombre sont présents sur la ligne de front, depuis 3 ans.


Dans le même temps, et sur quasiment le même objectif, mais côté iraquien, la Task Force Wagram est présente en appui de l’offensive contre les dernières poches de Daech présentes dans la vallée de l’Euphrate.

Les artilleurs français et leurs canon Caesar accompagnent l’offensive lancée le lundi 10 septembre par les FDS dans la région de Hajine. La TF Wagram a réalisé, depuis le territoire irakien, 4 missions de tir cette semaine (bilan du 5 au 11 septembre inclus), peut-on lire dans le compte rendu des opérations du ministère des Armées, portant son bilan total à 1889 tirs !


Enfin, les Rafale du Normandie-Niemen sont actuellement déployés au Levant, où les bases aériennes en Jordanie et aux EAU continuent de fournir le soutien aérien à la coalition.

Le 31 août notamment, des Rafale du « Groupe de bombardement 43 » ont décollé de la base H5 en Jordanie et ont frappé deux caches d’armes dans la vallée de l’Euphrate, ce qui a permis de poursuivre la réduction du potentiel militaire ennemi. Cette mission était composée à 100 % par des pilotes du NN.

Cette mission s’inscrivait dans le cadre de la préparation de l’offensive des forces démocratiques syriennes contre les derniers réduits territoriaux de Daech en Syrie.

Depuis, dans la semaine du 5 au 11 septembre, les aéronefs de l’opération Chammal ont réalisé 21 sorties aériennes en appui des forces locales engagées au sol. Aucune frappe n’a été réalisée (bilan total de l’action du pilier appui aérien depuis le 19/09/14 : 8458 sorties / 1457 frappes / 2249 objectifs neutralisés).


Aucun commentaire:

Publier un commentaire