lundi 24 septembre 2018

Scalp EG / Storm Shadow : les leçons d’une coopération à succès [Publication]


Dans un contexte post-Brexit et pré-SCAF européen, j'attire votre attention sur une publication sortie en fin de semaine dernière chez la FRS. Jean-Pierre DEVAUX et Richard FORD y reviennent en une vingtaine de pages sur le formidable exemple de la coopération franco-britannique autour du missile de croisière Scalp EG/Storm Shadow, un des projets qui consacrera la réussite du modèle industriel MBDA. 

A noter d'ailleurs que se tenait jeudi 20 septembre à Londres la 7ème conférence Défense du conseil Franco-Britannique, durant laquelle la ministre Florence Parly a plaidé contre un "décrochage", prévisible mais toutefois évitable, de la coopération militaire entre le continent et le Royaume-Uni.


Extrait:

Le missile Scalp EG et son homologue britannique le Storm Shadow ont permis au Royaume Uni et à la France de se doter au début des années 2000 d’armes autonomes de frappe dans la profondeur modernes et très efficaces. Ces armes font de leurs armées de l’Air respectives des forces de premier rang aptes à entrer en premier sur un théâtre d’opération avec une solution capacitaire équivalente à celle proposée par les États-Unis.

  • Coopération européenne multilatérale très particulière, le programme Scalp EG / Storm Shadow a atteint les objectifs ambitieux de chacun des deux pays :
  • Acquérir un avantage opérationnel dans un domaine traditionnellement dominé par les Américains, grâce à un programme missile tenu dans ses coûts et dans ses délais, sans remise en cause des quantités ;
  • Conserver une forte autonomie opérationnelle et industrielle dans un domaine stratégique des armements complexes, valorisant les capacités opérationnelles françaises et britanniques dans les opérations menées depuis 2003 et les offres européennes d’avions d’armes à l’exportation ;
  • Soutenir une rationalisation industrielle et technologique, permettant un maintien de compétences et la naissance d’un champion européen de taille mondiale dans le domaine des missiles.
  • Dans le contexte de la préparation du renouvellement de ces capacités, il est important de savoir si un tel modèle serait ou non reconductible pour des programmes futurs ou bien s’il n’est que le fruit de circonstances très particulières ne pouvant se généraliser.

_____________________________________________________________

_____________________________________________________________




Aucun commentaire:

Publier un commentaire