vendredi 7 décembre 2018

Les belles perspectives de Couach


Le chantier naval girondin Couach, basé à Gujan Mestras, surfe sur ses récents succès à l'export pour développer son catalogue. Avec une solution originale de patrouilleur anti-sous-marins.

Ci-dessus: concept ASW 28000 - Couach


Si le maritime n'est pas le fort de ce blog, tentons tout de même de rattraper le retard de l'automne en évoquant les belles perspectives du chantier naval Couach, spécialiste des yachts dans le civil, et des patrouilleurs dans le militaire.

L'industriel girondin, a bouclé cet été avec succès la livraison des 79 intercepteurs du type 1650 FIC (Fast Interceptor Craft) destinés aux garde-côtes saoudiens. Le contrat avait été remporté en 2015 (en sous-traitance d'un marché allemand plus vaste de 1,4 milliard d'euros). Il s'agira désormais d'en assurer la maintenance.

Surfant sur ce véritable succès historique, Couach se présentait donc au salon Euronaval fin octobre à Paris avec dans son catalogue toute une gamme de navires rapides allant de 11 à 17 mètres, avec des capacités d'interception importantes, et même de combat (du 12.7 mm au canon jusqu'à 30mm ).


Un patrouilleur pour la lutte anti-sous-marine côtière 

Mais la nouveauté la plus remarquable vient du domaine de la lutte anti-sous-marine en zone côtière. En effet, Couach annonce développer avec un client (non divulgué) l’ASW 28000, un patrouilleur léger doté de moyens de lutte anti-sous-marine.

Encore au stade de concept, l'ASW 28000 est un navire en composite de 28 mètres de long disposant de deux tubes pour des torpilles légères aux standards OTAN, mais aussi un sonar de coque, ainsi qu'une antenne "trempée".

Ce patrouilleur ASM, rapide, est annoncé comme une solution unique sur le marché, capable d'effectuer le travail d'une corvette bien plus lourde et onéreuse, ou d'un hélicoptère. Et s'il est d'abord destiné à la protection d'installations côtières, son autonomie supérieure à cinq jours est remarquable.  

Son équipage de 12 marins et ses moyens traditionnels de patrouille, qui comprennent senseurs aériens et  canon télé-opéré de 30mm, feront de lui un outil particulièrement polyvalent.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire