vendredi 31 mai 2019

Réactivation d'un Commando Parachutiste de l'Air dans le sud-ouest ?


C'est quasiment officiel, l'Armée de l'air va intégrer le Commando Parachutiste de l'Air n°30 à ses forces spéciales. Dans le même temps, le CPA n°20 va lui être restructuré, et cela devrait passer par la création d'un CPA n°40, possiblement dans le sud-ouest.

Ci-dessus: un opérateur du célèbre Commando Parachutiste de l'Air n°10. Au second plan, les vecteurs aériens des forces spéciales Air.


C'est une info comme a pu lire ICI au début du mois, ou encore dans le dernier numéro du magasine RAIDS (#395/Juin 2019), l'augmentation du nombre de commandos parachutistes de l'air amène a diverses restructurations.

D'une part, le CPA 30 (les lecteurs de ce blog se rappelleront qu'il a déménagé de Mérignac il y a peu) va intégrer le COS, venant en soutient du CPA 10. 
Une information que le Chef d'Etat-Major de l'Armée de l'air a confirmé tout récemment en audition parlementaire.
La question se pose alors de savoir sous quel forme ces 170 personnels intégreront le COS, si par exemple le commandos sera "dissous" et intégré, ou viendra se juxtaposer au CPA 10. Ses missions devraient logiquement évoluer.

Actuellement, les missions du CPA 30 sont les suivantes (source officielle):
  • Assurer les missions de combat des groupes de récupération de personnel (recherche et sauvetage au combat d’un équipage d’aéronef en zone de menace-RESCO), d’appui aérien (guidage de tir d’aéronef) et d’appui à l’aéromobilité (Reconnaissance de terrain sommaire, marquage de zone de mise à terre…),
  • Effectuer des missions dans les domaines de la sureté aérienne et d’appui feu de troupe au sol (tireur d’élite sur hélicoptère …),
  • Mettre en œuvre diverses techniques de combat : emploi des armes (initiateur de tir de combat, tireur de précision, tireur d’élite, tireur mitrailleuse sur véhicule d’intervention blindé), techniques d’autodéfense, techniques commandos, technique de saut aéroporté à grande hauteur (chuteur opérationnel),
  • Participer à la protection de la force aérienne sur des théâtres d’opérations extérieurs.

Conséquence directe: est évoquée la (re)création d'un CPA n°40, qui serait lui basé en zone de défense sud-ouest. Le CPA 20, en surpopulation, va diviser ses effectifs via la création d'un nouveau commando. Ou plutôt la réactivation, puisque ce "CPA 40" a déjà existé par le passé, avant d'être dissous en 1994.
Rassemblant 200 commandos, sa spécialité devrait être l'appui-protection. 

A l'heure actuelle, les forces spéciales "Air" rassemblent environ 600 personnels via le CPA 10, l’escadron d’hélicoptères 1/67 « Pyrénées » de Cazaux, et l’escadron de transport 3/61 « Poitou ». Ce chiffre devrait augmenter d'environ 30% avec l'intégration des 170 personnels du CPA 30.
D'autres unités, comme les CPA 20 ou 30, les Rafale de la 30ème escadre de Mont-de-Marsan, ou l'escadron drone 1/33 Belfort à Cognac, interviennent en soutien des opérations spéciales.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire