vendredi 20 septembre 2019

Révolution dans l'Armée de l'air avec le premier KC-130J


L'Armée de l'air française a réceptionné le 29 septembre à Orléans le troisième C-130J Super Hercules, troisième des quatre appareils commandés à Lockheed Martin en 2016. Particularité, il s'agit cette fois d'un KC-130J, capable de ravitailler en vol hélicoptères ou même chasseurs. Cette capacité opérationnelle aura un impact déterminant sur nos opérations spéciales.

Images - Armée de l'air


Le premier C-130J Super Hercules avait été réceptionné par l'Escadron de transport 2/61 « Franche-Comté » sur la base aérienne 123 d'Orléans-Bricy en décembre 2017. Le second en juin 2018. Un peu plus d'un an plus tard, c'est le troisième appareil de cette commande passé début 2016 qui arrive à Orléans. Un appareil particulièrement attendu dans les forces puisqu'il s'agit d'un KC-130J, capable d’assurer la mission de ravitaillement en vol. Il est facilement reconnaissable grâce à ses bidons de ravitaillement. Le deuxième et dernier KC-130 est attendu en 2020.


Pour rappel, cette commande de C-130 dernière génération (la France en possède par ailleurs 14, mais vieux d'une trentaine d'années) fut passée en 2015 pour combler un déficit causé par les déboires industriels et techniques de l'A400M Atlas, incapable notamment de ravitailler en vol les hélicoptères Caracal de l'Armée de l'air. 


Cliquer pour agrandir

Car le ravitaillement en vol des hélicoptères, capacité unique en Europe et chère aux forces spéciales, sera bien LA MISSION de ces appareils. L'Escadron 1/67 Pyrénées à Cazaux a participé d'ailleurs à plusieurs campagnes de qualifications (voir liens ci-dessous), de jour et de nuit, grâce à la coopération de l'US Air Force. 
Par ailleurs, au Sahel, on a déjà pu voir nos Caracal être également ravitaillés par les C-130 espagnols. 

Lire sur le blog: Exercice Dark Dune à Cazaux



Si tout va bien, ce premier KC-130J de l'Armée de l'air sera apte d'ici la fin de cette année. On parle même du ravitaillement des Rafale ou Mirage 2000 (ce que pourra bientôt aussi faire l'A400M).

Par la suite, un escadron de transport franco-allemand verra le jour à Evreux sur Super Hercules. Aux quatre appareils français viendront s'ajouter les six commandés récemment par l'Allemagne. Cette mutualisation renforcera la culture opérationnelle européenne, tout en permettant des gains précieux sur la maintenance et la formation.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire