mercredi 3 juin 2020

Au pied des Pyrénées, l'A400M largue 116 parachutistes simultanément


Airbus communique enfin sur une capacité attendue fermement depuis des années par l'armée française. Un A400M a en effet réussi la certification de la capacité de "répartition parachutiste simultanée", achevant le développement industriel complet de la capacité de déploiement de parachutisme, doit dans les faits une répartition maximale de 116 parachutistes utilisant les deux portes latérales (58 + 58 ).

Sources: Airbus Defence & Space - Photo prise sur la zone de Ger Azet en septembre 2019


Enfin ! C'est donc en mai 2020 que s'achève le test de combat de certification, en coordination avec la Direction générale de l'armement (DGA) et soutenu par les forces armées françaises et belges. Il aura selon le communiqué d'Airbus combiné une vaste campagne de parachutisme de plus de 1000 sauts avec la mise en œuvre de nouvelles méthodologies de développement des capacités basées sur sur l'enregistrement et la modélisation 3D des trajectoires de saut des parachutistes.

Les tests ont été, au moins pour partie, menés depuis Pau, avec un A400M "de nouvelle génération" sur la zone de largage de Ger Azet (1er RHP) au pied des Pyrénées.

Selon Dirk Hoke, président-directeur général d'Airbus Defence and Space: «Cette certification complète un parcours difficile pour atteindre cette capacité de nouvelle génération. Cette réalisation renforce la valeur stratégique que l'A400M offre déjà aux exploitants des forces aériennes et à la société, comme démontré pendant la crise du Covid-19».
 
En parlant d'A400M "de nouvelle génération", l'avionneur européen fait d'ailleurs référence au fait que l'A400M valide, après plusieurs années, de nombreuses nouvelles capacités, qui lui firent défaut initialement. On pense bien sûr au ravitaillement en vol des hélicoptères, mais pas seulement.

Désormais, l'A400M répond à un vœu français très cher: celui de transporter un nombre significatif de parachutistes. 116 para, qui peuvent donc sauter 2 par 2 de la rampe en chute libre, ou via les portes latérales avec ouverture automatique du parachute.
Une capacité historique qui tend à disparaître, mais que quelques grandes nations s'évertuent à perpétuer pour les éventuels engagements du futur.


Annonce en vidéo ci-dessous:

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire