vendredi 19 février 2021

Avec Perseverance, quelques bouts de France sur Mars

 

Avec Perseverance, un nouveau rover martien va pouvoir entretenir les rêves des passionnés d'espace. Cette mission exceptionnelle de la NASA, qui s'inscrit dans un mois décidemment bien martien, a fait l'objet d'une attention toute particulière en France.

Illustration ci-dessus: NASA/JPL-Caltech


Hier soir, effervescence teintée d'un stress immense dans les locaux du CNES à Paris. En présence du chef de l'Etat, les équipes françaises suivent le très périlleux atterrissage (le mot est évidemment biaisé !) sur Mars de la sonde qui doit in fine déposer le rover Perseverance, qui représente une tonne de haute technologie.

18 février 2021 vers 22h, heure de Paris: mission accomplie ! Un nouveau rover de la NASA est donc sur Mars, au cœur du cratère Jezero, avec pour objectif d'y déceler ou non des traces d'une vie passée. 

S'il s'agit bien d'un évènement exceptionnel, d'ailleurs dignement célébré au niveau international, la France avait fait de cette mission américaine un objectif très important, comme en témoigne le déplacement d'Emmanuel Macron au CNES.
En effet, la participation des laboratoires français est une nouvelle fois très conséquente, et concerne notamment le désormais fameux instrument "SuperCam".

Haute définition, SuperCam est un ensemble instrumental réunissant 5 techniques de mesures différentes. Composé de 3 spectromètres (LIBS, RAMAN et Infrarouge). 6 kg de haute-technologie issu de la recherche franco-américaine, il a été développé par le CNRS, le CNES, et toute une série d'acteurs comme le Laboratoire d'astrophysique bordelais.  
Si des premières images, en noir et blanc, ont été publiées afin de confirmer au monde que le rover est bien posé, il ne s'agit pas toutefois des images dudit SuperCam, qui lui va être mis en service dans les prochaines heures.



Mais outre la technologie, il y a bien un véritable morceau de France sur Mars avec Perseverance. La mission Mars 2020 emmène en effet des éléments de roche terrestre pour des besoins de calibrage, et précisément du calcaire Lunel prélevé en 2016 dans les carrières du Boulonnais !

Mais pour la France comme pour l'Agence Spatiale Européenne (citons aussi les Russes), le vrai défi arrive en 2022 et 2023, avec la mission ExoMars. A ce jour,  seuls les américains ont réussi à poser des rovers sur la planète rouge. 

Un mot enfin pour revenir au plan stratégique, la France vient de lancer une nouvelle phase du Programme Syracuse 4. La DGA a notifié à Thales et Airbus, le développement d’un système de radiocommunications utilisant un satellite Syracuse IV, permettant d’assurer des communications militaires sécurisées et résistantes au brouillage. 

Les Syracuse 4A et B seront lancés en 2022 et 2023, puis un 3ème en 2030.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire