lundi 12 juillet 2021

Des blindés Serval pour le Luxembourg ?

Le Luxembourg va devoir renouveler sa flotte de véhicules blindés. Cela devrait amener à une confrontation entre le Serval français et le JLTV américain.

Ci-dessus: le Serval de Nexter et Texelis. La France recevra 108 premiers exemplaires en 2022.


On avance dans l'été et voilà enfin l'occasion de rattraper un peu l'actualité. Le Luxembourg, bien que disposant d'une petite force armée, va devoir remplacer ses 48 Hummer et ses 42 Dingo par 80 "véhicules blindés de commandement, de liaison et de reconnaissance".

Le budget prévu pour cette acquisition est de 367 millions d'euros, et le programme est dans les mains de la NSPA (Nato Support and Purchase Agency), avec une échéance finale en 2025. 

Or dans ce cadre, deux schémas pourraient s'opposer. D'une part un axe "benelux" autour du JLTV américain (Joint Light Combat Tactical All-Terrain Vehicle) d'Oshkosh Defense, qui est dénommé en Europe Command & Liaison vehicle (CLV), déjà choisi par le Belgique... ou d'autre part autour d'un axe "Scorpion" qui réunirait le Luxembourg, la France, et là encore la Belgique.

Car en effet, le Luxembourg, comme la Belgique d'ailleurs, recherche avant tout l'interopérabilité. Avec l'OTAN certes, mais aussi avant tout avec ses voisins. C'est pourquoi l'hypothèse Scorpion pourrait être bâtie autour du véhicule français Serval de Nexter et Texelis.  

En partie assemblé à Limoges, le Serval sera le blindé multi-rôle léger de programme Scorpion de l'armée de Terre française, sorte de petit-frère du Griffon. Il s'agit d'un véhicule 4x4 de 15 tonnes, capable d'embarquer jusqu’à 10 soldats. Il se déclinera dans l'armée de Terre en trois versions principales: patrouille, renseignement & reconnaissance, relais de communications. Une version sanitaire devait aussi être développée pour le Service de Santé des Armées, et Nexter évoque aussi aujourd'hui une base déclinable pour la Gendarmerie. Le coût unitaire de ce véhicule devrait être compris entre 500 000 et 700 000 euros.

Lire sur le blog: Lancement de la production des blindés Serval



Nuance toutefois ! La Belgique, bien qu'ayant "rejoint" Scorpion via son programme CAMO et l'acquisition de blindés Griffon et Jaguar, a néanmoins choisi également le JLTV américain (440 exemplaires !) comme remplaçant de ses Lynx. Avec l'assurance de surcroît que l'industriel américain ouvrira son véhicule à l'architecture Scorpion/Camo pour une interopérabilité avec les matériels français. 

Au Luxembourg, le JLTV part donc avec de bonnes cartes en main face au Serval, mais les jeux sont ouverts.


2 commentaires:

  1. Le choix belge va peser dans la balance...
    https://blablachars.blogspot.com/2021/07/le-best-seller-doshkosh-continue-de.html

    RépondreSupprimer
  2. Compte tenu de la situation géographique du Luxembourg, enclavé comme la Suisse (et de sa situation bancaire sur l'échiquier international ... comme la Suisse), il ne fait aucun doute que ce sera la solution Américaine qui va l'emporter.

    RépondreSupprimer