mercredi 1 juin 2022

ArianeGroup donne des nouvelles du Canopée


Le chantier du navire Canopée est lancé, et bien lancé. Ce cargo "à voile" transportera les éléments du lanceur européen Ariane 6 depuis Blanquefort en Gironde vers le Centre Spatial Guyanais de Kourou. 

Ci-dessus: le Canopée est actuellement construit aux Pays-Bas.


On avait découvert le projet en 2019 (lien de l'article ci-dessous). Bientôt 3 ans et une pandémie plus tard, Ariane 6 n'a toujours pas décollé, mais ArianeGroup nous dévoile l'avancée du chantier concernant le navire hybride Canopée. Ce dernier est assemblé aux Pays-Bas depuis février 2021.

Ce projet particulièrement innovant, fer de lance de la navigation décarbonée, a remporté l'appel d'offres du groupe spatial pour le convoyage du lanceur européen Ariane 6.


Le Canopée est un roulier de 121 mètres de long pour 23 mètres de large, la particularité du navire étant sa propulsion hybride gazole/gaz naturel liquéfié, et surtout quatre voiles (ou ailes) articulées de 51 mètres.
Ces ailes équipées de 1450 m² de voiles permettront d’économiser jusqu’à 7200 tonnes de CO2 par an, selon le constructeur.

Canopée réalisera la traversée de l'Atlantique à 16,5 nœuds, soit environ 31 km/h. Il ralliera le port de Pariacabo, proche du Centre Spatial Guyanais, en passant par les ports de Brême, Rotterdam, Le Havre et Bordeaux.



Finalement, le Canopée devrait être le seul élément du projet à tenir ses délais. Le premier vol d'Ariane 6 est en théorie toujours prévu pour 2022, mais tous les signaux semblent indiquer que le calendrier devrait encore glisser de quelques mois. Parions plutôt sur le premier semestre 2023.

Reste enfin à connaitre le dernier paramètre, à ce jour finalement le plus incertain: la capacité du port girondin à pouvoir accueillir l'ensemble de la manœuvre.

3 commentaires:

  1. Pas avant 2024 pour voir un décollage d'Ariane 6:
    https://www.lefigaro.fr/societes/nouveau-retard-pour-ariane-6-qui-ne-volera-pas-avant-fin-2023-20221019

    Les concurrents se frottent les mains...
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/satellites-europeens-lances-par-spacex-la-terrible-defaite-de-l-europe-spatiale-937632.html

    Déjà, c'était américain pour remplacer les mouvements de grosses charges faute d'AN 124 appelés simplement Antonov:
    https://www.nicematin.com/technologie/pourquoi-le-plus-gros-avion-de-transport-de-lus-air-force-sest-pose-a-nice-ce-vendredi-matin-800658

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des pièces pour lesquelles il y a peu d'alternatives.
      On explore l'utilisation des Beluga:
      https://www.lefigaro.fr/societes/lancement-crucial-pour-la-filiere-europeenne-des-satellites-20221014

      Supprimer
    2. Il faut bien admettre que depuis le 24 février 2022, on est obligé de regarder là où nous avons pêcher avec "les dividendes de la paix" et autre "fin de l'Histoire":
      https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/la-guerre-en-ukraine-revele-crument-les-lacunes-de-l-autonomie-de-l-industrie-spatiale-europeenne-905748.html

      Supprimer