lundi 25 septembre 2017

Forces spéciales - un opérateur du 13ème RDP tué au combat au Levant



Ce 23 septembre à la mi-journée, un opérateur des forces spéciales françaises appartenant au 13ème Régiment de Dragons Parachutistes a perdu la vie dans la zone irako-syrienne. Dans son communiqué, la présidence de la République précise que le sous-officier, un adjudant, a été tué au combat.

Illustration: un membre des forces spéciales Terre lors de l'exercice Gorgonnes 2017.


Cliquer pour agrandir

Dans son communiqué, l’Élysée ne précise bien sûr ni le lieu exact, ni les circonstances, pour des raisons évidentes qui concernent la sécurité opérationnelle. De plus, et comme il est la norme quand il s'agit de membre des forces spéciales, l'identité de l'adjudant n'a pas été divulguée.

Après la présidence, la ministre, tout comme le Chef d'Etat-Major des Armées ont tenu à réagir. Il s'agit de la première victime française de l'opération Chammal, sur le théâtre irako-syrien dans la lutte contre les terroristes de Daesh.


Bien que - et encore une fois, c'est assez logique - la communication officielle des armées ne mette pas en lumière l'action des forces spéciales françaises au Levant, au contraire des frappes aériennes ou des artilleurs sur canons CAESAR, on estime la présence au sol sur ce théâtre à tout de même quelques centaines d'opérateurs. On trouve au sein de la Task Force "Hydra" des formateurs côté irakien notamment, mais aussi, bien plus discrètement, des hommes en appui des forces kurdes.
Les réseaux open source (ou même plus rarement des médias français ou étrangers) ont même parfois laissé passer quelques images, volées ou pas, de français en Irak et Syrie. Je pense ici aux images du missile Javelin, ou encore des blindés Aravis cette année. 

Les forces spéciales françaises n'ont probablement jamais été autant engagées que ces dernières années, payant le prix du sang à plusieurs reprises. Si l'engagement, et les pertes (6 chez les FS), sont plus visibles au Sahel, ce décès nous montre bien que la bataille contre le groupe état islamique est encore loin d'être arrivée à son terme. Attention de ne pas oublier cette donnée.

"Au delà du possible". Voilà la devise du 13ème Régiment de Dragons Parachutistes, l'une des unités les plus discrètes des forces spéciales terre. Spécialisés dans le recueil de renseignement, ce régiment est présent simultanément sur tous les théâtres, connus ou moins connus.
Le "13" est basé à Martignas s/ Jalle, près de Bordeaux. Il n'avait plus connu de perte en mission depuis 2009 en Afghanistan. L'adjudant laisse une femme et un enfant.

Pax Aquitania s'associe à la douleur des proches et frères d'arme de l'adjudant. Nous n'oublions pas le travail de l'ombre, si essentiel, de ces unités de forces spéciales.

Image d'hommage par le 13ème RDP, un régiment capable d'agir sur tous les théâtres

Aucun commentaire:

Publier un commentaire