lundi 29 janvier 2018

Le secteur ASD toujours en bonne place dans les classements des entreprises


Divers classements placent les entreprises de l'aéronautique et de la défense en très bonne position parmi les meilleurs employeurs de France en 2018. Un comble quand on sait que le secteur peine à recruter.. et à se féminiser.

Illustration: le salon aéronautique du Bourget en 2015 - Airbus Group


Comme chaque début d'année, les classements économiques fleurissent sur les réseaux. En voici un généraliste, publié par Statista.
Il s'agit des meilleurs employeurs de France, tout secteurs confondus, selon un panel de 20 000 salariés.

On y retrouve le géant Airbus à la première place. Dassault Aviation et Thales s'y classent 4ème et 5ème, tandis que Safran ne suit pas loin, à la 7ème place. Vous avez ici les pierres angulaires de l'aérospatial tricolore. Europe comprise pourrait-on même dire.




Thalès leader dans de nombreuses catégories

On trouve également d'autre exemples de classement, plus spécifiques chez Capital... comme la formation continue. 
Thales et Airbus sont respectivement 1er et 2ème du classement des employeurs les plus appréciés pour leur politique de formation continue.

Logiquement, Airbus (1er) et Thales (5ème) restent bien placés sur l'accompagnement de carrière, tout comme Safran (7ème).

S'agissant des conditions de travail, nos 4 champions s'en sortent bien, avec notamment Thales (décidément) à la 2ème place et Airbus à la 8ème. 

Thalès (3ème), et Airbus (9ème) sont de retour au sein du classement des entreprises les plus "bienveillantes" (par exemple la qualité d'écoute des managers mais aussi leur capacité à encourager et reconnaître les bonnes performances de chacun ou encore expliquer leurs décisions tout en prenant en compte l'avis des équipes). On y voit l'apparition de DCI à la 25ème place. Dassault y est 34ème, Safran 46ème.

Dans le même genre, Thalès se retrouve champion de l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Airbus est 4ème, Safran 7ème, Stelia 30ème. Dassault Aviation en est absent.

Thalès, toujours (!), arrive en tête sur la créativité des salariés. Pas étonnant quand on connaît le désir d'innovation du groupe. Largement devant le reste du secteur, avec Dassault 16ème, Airbus 24ème, et Safran 46ème de ce classement.

Enfin, le gros point noir (vraiment très gros), on le trouve du côté de la parité hommes/femmes, ou le secteur ASD est très mal classé. Hormis Airbus, à la 22ème place, plus personne dans le TOP 50 de Capital. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire