mardi 6 mars 2018

Après Safran, au tour de Thalès Group de dépasser ses objectifs 2017


Thales Group publiait aujourd'hui son résultat annuel 2017. Le géant français (Défense, Sécurité, Electronique, Transport...), pilier du digital, a dépassé tous ses objectifs financiers annuels, et va pouvoir investir dans sa R&D et son recrutement.

Source: Thalès Group; AFP.


Thales et son PDG Patrice Caine ont annoncé mardi 6 mars avoir dépassé tous les objectifs en 2017 malgré un recul du bénéfice net consolidé à 822 millions d'euros (-13%) en raison d'une baisse des plus-values sur cessions en 2016. Le groupe prévoit encore d'améliorer sa rentabilité cette année. Le résultat net ajusté est ressorti en hausse de 9% à 982 millions d'euros et le chiffre d'affaires progresse de 6,1% à 15,8 milliards, indique le groupe d'électronique de défense dans un communiqué.
  • Prises de commandes : 14,9 Mds€, en baisse organique (2) de 9%
  • Chiffre d’affaires : 15,8 Mds€, en croissance organique de 7,2%
  • EBIT (3) : 1 543 M€, en croissance de 14% (+16% en variation organique)
  • Dépassement de tous les objectifs 2017
  • Résultat net ajusté, part du Groupe (3) : 982 M€, en hausse de 9%
  • Résultat net consolidé, part du Groupe : 822 M€, en baisse de 13%
  • Free cash-flow opérationnel (3) : 1 365 M€, 139% du résultat net ajusté
  • Dividende (4) de 1,75€, en hausse de 9%
  • Bon avancement du projet d’acquisition de Gemalto
  • Objectifs 2018 : croissance organique du chiffre d’affaires de 4 à 5% (5) ; EBIT compris entre 1 620 et 1 660 M€
  • Au 31 décembre, le carnet de commandes consolidé atteint 31,9 milliards d'euros, soit près de deux années de chiffre d'affaires.BERTRAND GUAY / AFP

"Pour la deuxième année consécutive, la croissance organique du chiffre d'affaires a dépassé 5%, portée par l'ensemble des activités. A 9,8%, un niveau jamais atteint par le groupe, la rentabilité opérationnelle se trouve dans le haut de la fourchette des objectifs fixés en avril 2014", a-t-il ajouté.

En 2018, Thalès se concentrera sur l'intégration du spécialiste français de la sécurité numérique Gemalto, acquis fin 2017. Le cyber et l'IA s'annoncent comme les chevaux de bataille du groupe pour la prochaine décennie. Le groupe peut se permettre de renforcer sa R&D.



Surtout, après avoir recruté près 11 000 collaborateurs en 2016 et 2017, dont 4500 en France, Thalès a pour objectif d'en recruter 5000 supplémentaires cette année, dont 2000 en France !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire