mercredi 28 mars 2018

Le Qatar lève formellement l'option pour 12 Rafale supplémentaires


Dassault aviation a enregistré mardi 27 mars dans ses comptes la levée d'option par le Qatar portant sur 12 avions de combat Rafale supplémentaires. La signature avait eu lieu le 7 décembre 2017 à Doha. Ne manquait que le versement du premier acompte.

Illustrations: Rafale Qataris, vues d'artiste, Dassault Aviation


Comme prévu, le Qatar respecte ses engagements en versant la premier acompte pour 12 chasseurs Rafale supplémentaire. Formellement, la levée d'options, entrée en vigueur mardi 27 mars, avait été signée à Doha le 7 décembre, en présence du président français Emmanuel Macron et du Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, suite à un contrat initial signé le 4 mai 2015 entre l'Etat du Qatar et Dassault Aviation pour l'acquisition de 24 Rafale.


Avec ces deux commandes, ce sont donc 36 Rafale qui seront opérés par l'armée de l'air qatarienne, précise Dassault dans un communiqué. A noter qu'en décembre dernier, le Qatar avait également relancer une option pour 36 appareils supplémentaires (ce qui reste à ce jour hypothétique). 

Avec cette nouvelle vente, Dassault Aviation atteint la somme de 96 Rafale écoulés à l'export !


Communiqué de Dassault Aviation: 
Saint-Cloud, le 27 mars 2018 – La levée d’une option de 12 Rafale par le Qatar est entrée en vigueur ce jour.
Cette levée d’option avait été signée à Doha, le 7 décembre 2017, en présence du Président de la République Française, Monsieur Emmanuel Macron, et de Son Altesse Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani.
Elle faisait suite à un contrat signé le 4 mai 2015 entre l’État du Qatar et Dassault Aviation pour l’acquisition de 24 Rafale.
Avec ces deux commandes, ce sont donc 36 Rafale qui seront opérés par l’Armée de l’Air qatarienne.
Dassault Aviation et ses partenaires remercient les Autorités du Qatar pour cette nouvelle preuve de confiance qui consacre 40 années d’une coopération exemplaire entre l’industrie aéronautique française et l’Armée de l’Air qatarienne.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire