jeudi 7 décembre 2017

Rafale au Qatar: et de 12 qui font 36 !


Et voici le nouveau contrat Rafale, mais le client n'est pas nouveau. Le Qatar va lever l'option pour 12 chasseurs supplémentaires, option comprise dans le premier contrat signé en 2015 pour 24 appareils.
Avec cette nouvelle vente, Dassault Aviation atteint la somme de 96 Rafale écoulés à l'export !

Photos: Rafale Qatari en mars 2017 à Bordeaux, affublé de sa robe "2 tons" particulière qui le différencie des appareils français - Jean Pierre Dewam


C'est une nouvelle que l'on voyait venir. D'assez loin même. Avec la visite d'Emmanuel Macron (...François Hollande n'est donc plus le seul Président de la République à avoir vendu le Rafale) ce 7 décembre, de nombreux gros contrats étaient attendus. Et nous n'avons pas été déçus ! 11 milliards d'euros de contrats annoncés par Emmanuel Macron et l'émir du Qatar, Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, qui comprennent, outre les 12 Rafale (1,1 milliard d'euros), la concession (SNCF/RATP) du métro de Doha et du tramway de Lusail pour 3 milliards d'euros, 50 Airbus A321 pour 5,5 milliards d'euros, ou encore, une autre très très bonne nouvelle industrielle, une lettre d'intention pour la fourniture de 490 véhicules blindés type VBCI au français Nexter, un contrat potentiel de 1,5 milliard d'euros (source: Elysée).




Tout cela a une très forte connotation géopolitique. Le Qatar en effet, dans une position délicate vis à vis de l'Arabie Saoudite notamment, assure ses alliances en renforçant son partenariat stratégique avec la France. Et il n'était pas qu'affaire de gros sous, puisque les deux pays ont signé une déclaration de coopération bilatérale en matière de lutte contre le terrorisme, le financement du terrorisme et la radicalisation.

Revenons au Rafale. Cette volonté de l'émir Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani était connue depuis sa visite à Paris en septembre. Mais on ne le sait que trop bien, en matière de grands contrats à forte plus-value stratégique, il vaut mieux rester prudent.

Le Qatar finalise là sa commande de douze Rafale supplémentaires, mais surprise, relance une nouvelle option pour encore 36 appareils !


Un autre client, l'Egypte (qui a déjà réceptionné 8 Rafale biplaces), pourrait lui aussi lever le même type d'option dans un avenir proche, passant également de 24 à 36 appareils.
En Inde également, on espère côté français des avancées rapides, ou au moins des annonces. 

Lire sur le blog: La France planche sur une Rafale de contrats en Inde



La France est très active sur le soutien à l'export des Rafale au Qatar. Les mécaniciens et pilotes du golfe passent notamment par les sites de l'Armée de l'air à Rochefort, Mont-de-Marsan, Saint-Dizier. L'Aerocampus Aquitaine accueille même des élèves mécanos à Lastrene (33). Le premier escadron Rafale Qatari débutera ainsi son activité au sein de la 30ème escadre de chasse de l'Armée de l'air, sur la BA 118 de Mont-de-Marsan.

Du côté de la production, Dassault et ses partenaires, soit l'ensemble du très large écosystème Rafale, mettent les bouchées double pour acter le doublement prochain des cadences de production.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire