lundi 25 novembre 2019

Trois Falcon 8X pour le programme « Archange »


Le programme Archange est lancé ! En effet, le 18 novembre, un comité ministériel d'investissement a entériné la validation du programme « Avions de Renseignement à CHArge utile de Nouvelle GEnération », d'où le très symbolique acronyme Archange. Matérialisé par le développent et l'achat de 3 Falcon 8X, Archange est au cœur de CUGE: la Capacité universelle de guerre électronique.

Ci-dessus: vue d'artiste du Falcon destiné au renseignement - MINARM/Dassault Aviation


Annoncé début 2018 pour être intégré dans la Loi de programmation militaire (2019-25), le programme CUGE (capacité universelle de guerre électronique) doit moderniser et renforcer les vecteurs de guerre électronique de l'Armée de l'air, et par là même remplacer les deux C-160 Transall "Gabriel" (un exemplaire encore à l'honneur récemment sur l'exercice Volfa).

Ce qu'on prédisait déjà à l'époque a été confirmé au Bourget 2019, et cela se matérialisera bien par l'achat de non pas 2, mais bien 3 Falcon 8X de Dassault Aviation.
Le plus gros jet de Dassault, triréacteur, offre en effet les performances nécessaires, voire idéales pour ce type de mission, et notamment l'endurance et l'allonge qui lui permettent de parcourir 12 000 km. Sa vitesse et sa maniabilité sont également des atouts non-négligeables.

Comme prévu à l'origine toujours, c'est Thales qui équipera le 8X pour ce qui est sa première "militarisation".  

Les 3 Falcon, un temps désignés « Épicure », devraient arriver en 2025, 2026, 2027 à Evreux, et équiperont l'escadron électronique aéroporté 1/54 « Dunkerque ».


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire