vendredi 10 janvier 2020

Dassault, Thalès et Safran en charge de la modernisation des Mirage 2000 grecs


La Grèce confie la modernisation de 24 Mirage 2000-5 aux industriels français Dassault, Safran et Thalès. Un marché dont le montant dépasserait les 260 millions d'euros.


L'un des avantages certains des grands contrats d'armement consiste dans le fait que leurs retombées se comptent sur des décennies. C'est notamment le cas dans les domaines de très haute technologie comme l'aviation de combat.

C'est ainsi que ce 23 décembre 2019, le ministère grec de la Défense a annoncé avoir signé avec les entreprises françaises Dassault Aviation, Safran et Thalès (autrement dit le triumvirat avionneur/motoriste/électronicien de l'aviation de combat actuelle en France) des contrats d'entretien et de mise à niveau des Mirage 2000-5 de l'armée de l'air grecque. 
Ces contrats s'étendent sur sept ans et concernent l'entretien et la mise à niveau du système électronique des avions.

Le montant du programme de modernisation s’élèverait selon la presse locale à 260 millions d'euros, pour une durée de 7 ans. Il concerne 24 Mirage 2000-5.

Les modernisations de Mirage 2000 vendus à l'export dans les années 1990 (Inde, EAU, Grèce...) représentent encore une activité conséquente pour les industriels français. Et les perspectives semblent identiques en ce qui concerne le Rafale.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire