vendredi 28 février 2020

Expérimentation en vue pour des Chinook dans l'armée de l'Air


L'éventualité que la France se dote enfin d'hélicoptères lourds dans ses armées devient tangible. En effet, un officier de l'armée de l'Air a déclaré publiquement cette semaine que l'Etat Major visait l’expérimentation avant 2025.

Ci-dessus: un MH-47G de l'US Army, tel qu'on se plairait à l'imaginer dans sa livrée armée de l'Air.


La question des hélicoptères lourds est un peu devenue un marronnier dans l'armée française. Essayons donc de ne pas en faire des tonnes... mais l'information lâchée cette semaine par Flight Global a de quoi sérieusement rebattre les cartes dans ce débat.

En effet, selon le média aéronautique, le colonel Paupy du Bureau Plans de l'armée de l'Air a déclaré lors d'un symposium sur les hélicoptères à Londres ce 25 février, que la France planifiait d'acquérir 2 appareils en leasing, afin de combler un "déficit capacitaire", et surtout, à titre d'évaluation.

En leasing ?! Effectivement, la location d'appareils (une pratique qui se généralise) permettrait avec un investissement "minime" de contourner l'actuelle LPM, qui ne prévoit aucunement l'achat d'hélicoptères lourds. Cet éventuel programme d'acquisition ne concernerait que la prochaine LPM, à partir de 2025, toujours selon le colonel français.

Avec une telle manœuvre, la France mise peu, pour un pari qui devrait s'avérer largement gagnant. Ouvrir la porte au Chinook américain, en étant quasiment certaine du succès de l'évaluation, préparerait le terrain pour l'acquisition d'une petite, voire moyenne, flotte d'appareils. 

Pas d'information sur la version de l'appareil, même si on présuppose qu'il s'agirait du nouveau CH-47F standard "Block II". Nous verrons bien.

S'agissant de l'emploi, le colonel Paupy ayant indiqué que l’armée de l'Air recherchait un appareil capable d'évoluer en territoire ennemi, il est donc question d'appui direct aux opérations, à la manière de la façon dont collaborent les 3 Chinook britanniques de la Royal Air Force sur Barkhane.

Depuis plusieurs années, et de façon intensifiée ces derniers mois (c'est même devenu un fil rouge sur ce blog), le débat sur l'acquisition de Chinook pour les forces françaises anime le monde militaire: trou capacitaire à combler... achat contesté d'un système américain... questions doctrinales sur l'emploi de telles machines (logistique, opérations spéciales)...



Mais tout récemment, et après avoir publiquement révélé un besoin (voir lien ci-dessus), le COS, puis l'ALAT s'étaient désistés, assurant que leur corps de métier était le vol tactique. 
Aujoud'hui donc, l'armée de l'Air, qui a plutôt jusqu'ici utilisé un argumentaire touchant à la logistique de théâtre, semble hériter d'un dossier qui n'a jamais semblé aussi proche de se concrétiser.

Finalement, l'histoire du drone Reaper, ou du C-130J, semble se répéter: face aux besoins des opérationnels et à l'absence de solutions sur le marché européen, c'est bien le pragmatisme qui l'emporte. Reste à savoir quelle enveloppe y sera consacrée dans la prochaine Loi de programmation militaire.

Lors de cette conférence, le colonel Paupy a également évoqué l'arrivée du H-160 Guépard, et la modernisation des Caracal à horizon 2028. Le Bureau Plans de l'EMAA travaille également aux hypothèses sur l'aéromobilité post-2040.


16 commentaires:

  1. "Mais tout récemment, et après avoir publiquement révélé un besoin (voir lien ci-dessus), le COS, puis l'ALAT s'étaient désistés, assurant que leur corps de métier était le vol tactique."
    Justement le Chinook sait faire autant du transport de charges (soute, élingue)intra-théâtre, que de la Resco/SAR (cf USAF)...que du transport tactique,pax, matériel, artillerie, véhicules compacts, quads, motos, civières et matos Evasan ... comme démontré sur les 5 continents depuis 1966 :-P
    Interloqué de cet avis soi-disant attribué à l'ALAT pour ma part

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pourtant la chasse aux crédits budgétaires qui fait dire ces énormités!
      http://www.opex360.com/2021/12/24/trop-couteux-le-ministere-des-armees-ne-privilegie-pas-lachat-dhelicopteres-de-transport-lourd-pour-le-moment/

      Quelque soit l'armée concernée, ALAT de l'armée de terre ou AAE, c'est faire fi du passé.

      Pour l'armée de l'air, non plus, un tel reniement du passé n'est pas très classe pour les grands anciens!
      https://aatlse.org/fr/appareils/sikorsky-h34/


      Le passé est parfois lourd, mais il faut savoir d'où l'on vient pour être crédible quand on dit savoir où l'on va...
      http://ainsi-va-le-monde.blogspot.com/2022/04/camerone2022-le-capitaine-estoup.html

      Supprimer
    2. C'est vrai que l'heure est à la Cancel culture...
      https://twitter.com/FuscoAir/status/1520377396574269441

      http://www.aha-helico-air.asso.fr/Timimoun.htm

      Supprimer
  2. Aujourd'hui, nous dépendons entièrement de nos partenaires pour cette capacité et que nous ne sommes pas prêts d'avoir de nouveau des hélicoptères de transport lourd...
    http://www.opex360.com/2021/12/24/trop-couteux-le-ministere-des-armees-ne-privilegie-pas-lachat-dhelicopteres-de-transport-lourd-pour-le-moment/


    Ce sont pourtant deux officiers de l'armée de l'air qui ont fait armer les hélicoptères, en 1956, pour faciliter les EVASAN sous le feu adverse: le colonel Félix et le capitaine Émile Martin.
    http://www.aha-helico-air.asso.fr/pirate.htm

    https://histoire-militaire.pagesperso-orange.fr/aviation/helicoalgerie.htm

    http://avions-de-la-guerre-d-algerie.over-blog.com/article-20610074.html



    En 1956 aussi, un génral de l'armée de l'air qui pousse à la création des commandos parachutistes de l’air (CPA), initialement juste pour la durée de la guerre d’Algérie:
    https://www.revueconflits.com/commandos-parachutistes-air/


    Pour la dépose de soldats par un hélicoptère, malgré Hollywood, il faut dire que ce sont les militaires français qui ont inventé cette méthode de contre-insurrection (les fameux paras de "Bruno")!
    https://www.cairn.info/revue-strategique-2009-1-page-445.htm


    On a aujourd'hui en tête les missions des commandos marines, qui en ont gardés les savoir-faire depuis cette époque épique:
    https://www.avionslegendaires.net/dossier/recits/laventure-bananes-volantes-de-flottille-31f-algerie/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (Pour l'armée de l'air) Le colonel Félix Brunet et le capitaine Émile Martin...

      Supprimer
    2. On peut même remonter à l'Indochine, point d'observation de la guerre de Corée (1950-1953):
      https://www.cairn.info/revue-strategique-2009-1-page-445.htm

      C'est vieux tout ça, mais aujourd'hui encore, on en voit encore les évolutions et l'héritage...
      https://theatrum-belli.com/le-bataillon-francais-de-lonu-en-coree-1950-1953/

      Supprimer
    3. La création des commandos de l’Air a été soutenue par le général de Maricourt en mars 1956, a vision de l’emploi d’unités de choc fut déterminante.

      Il a pu convaincre le CEMAA de l’époque et poser des fondations solides.

      Sa note d’avril 1956 est détaillée et toujours pertinente de nos jours.

      Supprimer
    4. En effet, au cours de la guerre de Corée,12.000 blessés ont été évacués par hélicoptère les médecins du corps expéditionnaire ont estimé que 90% des hommes les plus atteints eussent perdu la vie s'ils avaient été transportés en jeep sous un pareil climat(cité par J.F Navard in les Giravions/Amiot-Dumont-1955).

      Dès le 16 mai 1950, l'hélicoptère a été utilisé pour l'EVASAN en Indochine, les évacuations primaires se faisaient avant par avions légers Morane 500 (dès 1947, dix avions assuraient les évacuations):
      http://blog-unp-thionville.over-blog.fr/article-16-mai-1950-premiere-evacuation-sanitaire-par-helicoptere-de-la-guerre-d-indochine-98255264.html


      Les anciens d'Indochine ont tendance à minorer le nombre d'hélicoptères.

      Pourtant le bilan est éloquent: le médecin général Bergeret a indiqué "plus de 11.000 évacuations primaires de blessés par hélicoptère" .Il faut ajouter 38 pilotes récupérés et 80 évadés de Dien Bien Phu.

      Le médecin capitaine Valérie André comptait 129 missions et 165 blessés évacués. Sa première mission date du 16 mars 1952.

      Pendant la guerre d'Algérie, l'hélicoptère sera au cœur des opérations.
      La directive sur l'emploi opérationnel des hélicoptères (ALAT) est datée du 15 mars 1956.

      Peu nombreux au début du conflit ,on en comptera 349 en septembre 1959 (193-ALAT,130-Armée de l'air,26-Marine).
      Les évacuations sanitaires primaires du lieu de l'enlèvement du blessé au relais chirurgical le plus proche seront la plupart du temps, effectuées par hélicoptère.

      Pour sa part, l'Armée de l'Air en effectuera 23.711 (MG Bergeret-RHA n° spécial sur le Service de Santé-1972).


      On le voit, les armées françaises savaient employer leurs hélicoptères!

      Supprimer
    5. Le Général Valérie André a fêté ses 100 ans le 21 avril 2022!
      https://twitter.com/santearmees/status/1517049404179554304

      https://youtu.be/oERosZ4ZFaY

      Supprimer
  3. L'armée française, un corps expéditionnaire sans hélicoptères de transport lourd, ni avions de transport stratégique...
    https://www.forcesoperations.com/pas-dinquietude-sur-le-transport-strategique-francais-a-court-terme/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un public non averti comme l'est le public français doit croire que son armée en a avec tout le pognon de dingue dépensé: la preuve, il en voit de temps en temps survoler ses villes.
      https://actu.fr/auvergne-rhone-alpes/lyon_69123/un-convoi-d-helicopteres-militaires-etrangers-survole-lyon-l-armee-en-donne-les-raisons_50497260.html

      https://actu.fr/normandie/caen_14118/un-helicoptere-militaire-au-dessus-de-caen-les-explications-de-larmee_49194804.html

      https://actu.fr/societe/pourquoi-des-dizaines-d-helicopteres-de-l-armee-americaine-vont-passer-au-dessus-de-nancy-et-metz_40040787.html

      Zéro hélicoptère de transport lourd Chinook pour l'armée française, alors que l'Allemagne qui ne fait que des missions logistiques ou de formation vient d'en commander "une soixantaine" aux américains!
      https://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/boeing-va-vendre-une-soixantaine-dhelicopteres-chinook-a-lallemagne-1402846

      Supprimer
    2. Avec la guerre en Ukraine, il y a des questions qui vont demander de solides réponses, notamment pour notre retraite du Mali:
      https://air-cosmos.com/article/la-logistique-aerienne-militaire-quelles-perspectives-sans-les-antonov-30235

      Supprimer
  4. Savoir d'où l'on vient! Sicut Aquila:
    https://twitter.com/FuscoAir/status/1512066385278504962

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu que cette année, on fête les 60 ans de la fin de la guerre d'Algérie, cela m'étonne que les CPA ne soient pas dissous, pour se repentir.
      https://www.revueconflits.com/commandos-parachutistes-air/

      Supprimer
    2. Heureusement qu'avec l'opération DAGUET en 1991, on a pris conscience des certaines réalités (création du COS et de la DRM):
      https://www.areion24.news/2022/04/19/la-brigade-des-forces-speciales-air/

      Le renseignement français revient de loin!
      https://www.athena-vostok.com/la-sedi-un-instrument-essentiel-du-rensignement-militaire-1-partie

      https://www.athena-vostok.com/la-sedi-un-instrument-essentiel-du-renseignement-militaire-suite-et-fin-1

      Supprimer
  5. Evidemment, en terme d'hélicoptères de transport, nous faisons petits bras sans Chinook...
    https://defense-zone.com/blogs/news/helicoptere-puma-alat-fin-de-service

    RépondreSupprimer