vendredi 20 mars 2020

COVID-19: la Marine Nationale entre en jeu


La ministre des Armées, Florence Parly, annonce ce vendredi que le Tonnerre, un porte-hélicoptères amphibie (PHA) de la Marine Nationale, va contribuer à décharger l'hôpital d'Ajaccio en évacuant « des patients en réanimation de Corse vers les établissements de santé pouvant les soigner ». La Corse fut l'un des premiers clusters du COVID-19 en France.

Comme l'US Navy avec son navire hôpital à New York, la Marine Nationale entre donc en jeu. Le Tonnerre, actuellement à Toulon, va rejoindre Ajaccio, afin d'assurer le transfert dans des conditions adéquates de malades de Corse vers le continent. Un douzaine de personnes serait concernée selon l'AFP.

La ministre Florence Parly déclare que cette mesure a été prise sur décision du Président Emmanuel Macron lors du  conseil de défense s'étant déroulé ce matin.  

Les BPC de classe Mistral, aujourd'hui renommés PHA, sont de véritables "couteaux-suisses" pour les Armées. Dotés d'un état-major, d'un hôpital, d'un radiet et bien sûr d'un pont plat, ils sont capables de mener des opérations de guerre amphibie (Libye 2011) comme des évacuation de ressortissants (Liban 2006) ou le support aux populations (Ouragan Irma).
Outre le Tonnerre, le Mistral et le Dixmude demeurent à disposition. Le premier est déployé dans l'Océan Indien dans le cadre de la mission Jeanne d'Arc, prêt à soutenir La Réunion, et le second, toujours à Toulon, serait disponible tant pour la métropole que pour les Antilles si l'Etat en faisait la demande.

D'autre part, l'hôpital de campagne EMR (Élément militaire de réanimation) du SSA, prévu pour être installé à Mulhouse d'ici le début de la semaine prochaine, a pris la route ce jour.

Et l'armée de l'Air avec MORPHEE, se tient elle toujours prête pour les transferts de malades.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire