lundi 15 février 2021

A la fin... Photonis reste français !


Après un drama qui aura animé toute l'année 2020, c'est finalement une holding d'investissement française, HLD, qui devrait racheter Photonis, spécialiste de l'optronique. Le montant de l'opération serait de 370 millions d'euros. 

Illustration: Photonis


Dans l'organe de visée de l'américain Teledyne depuis plus d'un an, la société Photonis (Brive, Mérignac), entre autres spécialisée dans la haute technologie d'optronique militaire, et notamment la vision nocturne, devrait finalement être cédée par le fonds Ardian (qui était vendeur) à la holding d'investissement HLD.

Selon les Echos, qui révèle cette opération de rachat imminente, la vente doit se faire pour une somme de 370 millions d'euros. Teledyne en proposait 500. L'objectif déclaré est de doubler le chiffre d'affaires à moyen terme.

On se rappellera que l'offensive de Teledyne aura donné lieu à un incroyable imbroglio épisodique, impliquant jusqu'aux ministres Bruno Le Maire et Florence Parly, avec au centre des enjeux, la sanctuarisation des activités stratégiques dites "souveraines". 
Maintes fois la vente aux Américains aura été annoncée, mais c'est finalement en décembre 2020 que Bercy et le MINARM, sous pression politique, auront finalement le dernier mot, en posant un véto définitif, et annonçant travailler sur une solution nationale. Un repreneur industriel était espéré, en vain.

Avec près de 1000 salariés, Photonis travaille sur des technologies telles que l'intensification de lumière utilisées dans les jumelles de vision nocturne, ou encore des instruments du Laser mégajoule.

Une solution qui devrait rassurer... mais cette affaire pourrait bien être l'arbre qui cache la forêt. Ces derniers jours en effet, Joe Biden, le nouveau Président américain aurait encouragé les géants américains à renforcer leurs offensives et à prendre des parts dans la tech européenne dans le but de limiter l'influence chinoise en Occident. 


4 commentaires:

  1. Ceux qui se sont occupés de Photonis sont des banques américaines:
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/photonis-trois-banques-nord-americaines-en-concurrence-875446.html

    Teledyne avait déjà en tête le rachat de FLIR, Thalès/Safran aurait eu affaire à très forte partie :
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/rachat-de-photonis-par-teledyne-la-france-a-vraiment-evite-une-catastrophe-industrielle-872693.html

    Donc pour « l’Etat stratège », on repassera :
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/photonis-l-etat-spectateur-ou-acteur-875096.html

    En effet, les affaires continuent:
    https://www.challenges.fr/entreprise/cyber-l-inquietant-exil-americain-des-pepites-francaises_750889

    RépondreSupprimer
  2. Thalès et Safran ne sont pas intéressés par Photonis...
    https://www.forcesoperations.com/nellie-et-sophie-optima-rejoignent-le-portfolio-de-thales/

    https://www.forcesoperations.com/safran-etoffe-son-portfolio-avec-la-jumelle-de-vision-nocturne-e-nyx/

    Ou alors ils ont peur de mesures de rétorsion américaines?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si Teledyn avait réussi son coup, cela aurait eu de lourdes répercutions:
      https://www.lepoint.fr/automobile/safran-et-thales-reorganisent-leur-presence-dans-les-detecteurs-infrarouges-04-06-2019-2316863_646.php

      Supprimer
  3. Les décisions en matière d'armement par ceux qui la font, c'est ici:
    https://mars-attaque.blogspot.com/2020/09/entretien-avec-samuel-bh-faure-pourquoi.html

    RépondreSupprimer