vendredi 12 mars 2021

Les chars Leclerc prennent la mer à La Rochelle


C'est assez rare pour être souligné. La cavalerie lourde française investit la côte ouest du pays. En effet, cette semaine, le port de La Palice à La Rochelle embarque les éléments français de la mission Lynx. Destination la Baltique, puis l'Estonie pour déploiement dans le cadre de l'OTAN. 

Ci-dessus: un Leclerc à la manoeuvre lors d'un précédent déploiement dans les pays baltes - AdT


Vous êtes nombreux en France à parfois regretter que l'arme blindée (en fait, surtout, les chenillés) tombe quelque peu en désuétude et n'occupe plus guère de place dans le débat stratégique. Nous en profitons d'ailleurs pour saluer BlaBlaChars, à qui nous souhaitons bienvenue dans le sud-ouest !

Les désormais habituels déploiements en Estonie, dans le cadre de la mission de réassurance de l'OTAN, demeurent alors un événement tout aussi remarqué que remarquable pour les amateurs. 

Et justement, après avoir servi de tête de pont à l'armée américaine en juillet 2020 (la manœuvre se répète actuellement dans le nord de la France), La Rochelle joue de nouveau son rôle de base logistique en accueillant le roulier britannique MV Eddystone, dont la mission va être de convoyer des forces d'Europe de l'ouest  (Royaume-Uni, France, Islande) jusqu'en Estonie, via la route de la Baltique.



La France y déploie un sous-GTIA de 300 hommes avec 12 chars Leclerc, soit 2 pelotons, du 12ème Régiment des Cuirassiers, 2 châssis Leclerc de dépannage, 8 VBCI (véhicules blindés de combat d'infanterie), 2 engins blindés du Génie (EBG) et 21 VBL (véhicules blindé léger). 
Ce sont les 515ème et 519ème Régiment du Train de l’armée de Terre qui sont en charge du convoyage.

La mission Lynx comprend pour la France:
  • 300 militaires
  • 12 chars Leclerc
  • 8 VBCI, 2 EBG
  • 8 VAB
  • 2 Dépanneurs de chars Leclerc. 


En Estonie, où la France perpétue la mission Lynx depuis 2017, c'est le Royaume Uni qui est nation cadre. La mission dure un an, divisée en quatre mandats de trois mois.

De son côté, l'armée de l'Air participe régulièrement avec des Mirage 2000 en Estonie à la mission de police du ciel enhanced Air Policing(eAP), ce qui fut le cas en 2020. 

 

1 commentaire:

  1. Il faut bien que les cavaliers de la Lourde aient des OPEX, si on veut les fidéliser...

    Arrivée prévue pour le 17 mars prochain:
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2021/03/11/lynx-les-materiels-charges-a-la-rochelle-seront-en-estonie-l-21947.html

    RépondreSupprimer