vendredi 17 septembre 2021

Fin des illusions dans l'IndoPacifique ?


Nous sommes vendredi soir, 17 septembre, et la semaine se clôture par un fait historique: la France rappelle pour consultations ses ambassadeurs aux Etats-Unis & en Australie à cause de la "gravité exceptionnelle" de l'annonce du partenariat Washington-Londres-Canberra débouchant sur l'annulation d'un gros contrat d'achat de sous-marins à la France.

Ci-dessus: signature du 11 février 2019 > 15 septembre 2021, le "contrat du siècle" n'est plus.


Ce mercredi 15 septembre 2021, les rumeurs se répandent selon lesquelles l'Australie annulerait son partenariat stratégique (le fameux "contrat du siècle" pour Naval Group, remporté en 2016, et confirmé depuis) avec la France.
Nous sommes alors peu à y croire, habitués à ce que les médias australiens médisent sur la technologie des sous-marins français. Pourtant cette fois… c'est officiel. Canberra renonce aux sous-marins français de Naval Group (le système de combat allait lui à Lockheed Martin) pour se lancer dans un nouveau contrat pour - et c'est LA grande surprise - des SNA américains. Avec une participation encore indéterminée du Royaume-Uni. 

Depuis, tout a été dit ou presque.

Le coup de grâce vient évidemment de Washington où l'administration Biden prend décidemment peu soin de certains de ses plus fidèles alliés, Paris n'ayant même pas été prévenu. Mais finalement, Bush, Obama, Trump... Biden, le comportement américain n'est que continuité. 
Et en matière d'armement, on n'oublie pas non plus comment la France fut doublée en juin sur le contrat des avions de chasse suisses.

Quant aux Britanniques, impliqués dans ce nouveau partenariat stratégique dans le Pacifique, "AUKUS", cela touche à la schizophrénie. A Londres, on hurlait à la trahison américaine il n'y a même pas un mois lors de la chute de Kaboul. On s'y gargarise aujourd'hui, se félicitant de la consécration de la stratégie naissante (et post-Brexit) du "Global Britain"... en se moquant bien des naïfs Français, désormais accusés d'être mauvais joueurs. 

La conférence tenue par Joe Biden fut également surréaliste, et d'un point de vue français, humiliante. Etats-Unis en leader, Royaume-Uni et  Australie au second rang… cela rappelle un peu l'aventure irakienne de 2003. 


La France l'Europe hors jeu dans l'Indo-Pacifique ?

La crise diplomatique est là. Et maintenant ? 

La France, tout comme l'Europe vient tout simplement d'être mise hors-jeu par Washington dans le Pacifique, ce qui demeure une décision absolument incompréhensible… incompréhensible oui, car elle était évitable. 
Au prix d'un renforcement politico-militaire certes sans précédent avec l'Australie, l'Amérique se positionne ouvertement face à la Chine en ostracisant un partenaire, la France, qui quoiqu'on en dise compte dans la région. 
Bien plus par exemple que le Royaume-Uni, si fier d'abattre sa carte "Commonwealth", mais dont la jadis glorieuse Royal Navy est aujourd'hui menacée de déclassement radical.  

L'Europe aussi ambitionne d'être un acteur aux antipodes, comme en témoigne la parution cette semaine de sa stratégie en la matière (l'affaire AUKUS est tout autant un camouflet pour elle). Mais à la pointe de la lance, il y avait bien sûr la France qui y a fait un retour très remarqué depuis une décennie. Le dénouement australien y met-il un coup d'arrêt ? Assurément oui… mais pas définitif. 

Il lui faudra en premier lieu bien sûr se tourner vers l'Inde, l'autre acteur majeur de la zone. Et en second, lieu, refonder sa stratégie autour, soit de nouveaux partenaires, soit de ses territoires, comme la Nouvelle Calédonie (le prochain référendum devient un enjeu vital), avec des moyens nettement plus conséquents qu'initialement prévu. 

Attention cependant à ne pas tomber dans une posture "gaullienne" peu probante au 21ème siècle. 

Sur le grand tableau de la stratégie, l'épisode français est cependant secondaire, car l'information principale est bien la formation de cette coalition AUKUS, ou autrement dit le lancement officiel d'un grand plan face aux ambitions chinoises. Une Chine qui réagira.
Si cette semaine marque la fin des illusions pour certains, elle semble bien poser les jalons d'un nouvel ordre international dans l'IndoPacifique. On peut donc bien parler d'un événement historique. 


9 commentaires:

  1. La seule opportunité pour l'Australie d'être rapidement équipée en sous-marins nucléaires anglais, c'est que l'Ecosse declare son indépendance.

    RépondreSupprimer
  2. Avec l'histoire des sous-marin en Australie, une question se pose pour l'Indo-Pacifique...
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/le-contrat-annule-des-sous-marins-a-laustralie-doit-nous-servir-delectrochoc_fr_614494d5e4b08f5f38b023ce

    Parce que cela nous prend à rebrousse-poil:
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2021/09/09/l-incontestable-pivot-geopolitique-du-xxie-siecle-qu-est-l-22402.html

    Il n'y a pas que la Nouvelle Calédonie avec son troisième référendum en 4 ans sur l'indépendance, mais aussi près du Mozambique et de Madagascar: les îles Éparses, Mayotte et et la Réunion.
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2021/09/10/l-australie-et-la-france-marchent-en-cadence-22407.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. https://www.revueconflits.com/les-iles-eparses-un-enjeu-strategique-pour-la-france-paul-villatoux/

      Supprimer
    2. Les pistes ont été refaites pour l'A 400 M récemment:
      https://www.zinfos974.com/Iles-Eparses-Succes-aerien-sans-precedent-pour-l-A400M_a169643.html

      Supprimer
  3. Il faut espérer que l'on ne serve pas de lièvre avec les Rafale en Indonésie afin d'obtenir des concessions sur les avions de combat américains.

    Une façon de faire qui ne se cache plus, on l'a vu avec Naval Group et l'Australie...

    Concernant les bateaux, l'Indonésie a signé avec les anglais:
    https://www.meta-defense.fr/2021/09/17/lindonesie-va-construire-2-fregates-arrowhead-140-britanniques/

    Après le coup de tonnerre dans un ciel bleu qu'a été la vente de FREMM italiennes à Jakarta...
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/le-coup-de-tonnerre-de-fincantieri-en-indonesie-secoue-fortement-la-france-886680.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'analyse de JM Merchet est assez cruelle:
      https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/armee-et-securite/l-australie-tourne-le-dos-aux-sous-marins-francais-on-vient-de-se-prendre-une-grande-baffe-analyse-le-journaliste-jean-dominique-merchet_4773345.html

      Supprimer
    2. L'allemand TKMS est en embuscade pour les sous-marins indonésiens:
      https://www.intelligenceonline.fr/grands-contrats/2021/06/04/kamerman-vise-les-sous-marins-de-pretoria-pour-assurer-a-tkms-la-victoire-a-jakarta,109670724-art

      Supprimer
  4. Kissinger disait :"Il est difficile d’être notre ennemi, mais être notre ami est fatal".
    https://theconversation.com/pourquoi-la-rupture-par-laustralie-du-contrat-du-siecle-etait-previsible-168247

    Pour la Nouvelle Calédonie, la Chine finance les indépendantistes, on le sait:
    http://www.opex360.com/2021/09/21/un-rapport-de-linstitut-de-recherche-de-lecole-militaire-souligne-lingerence-chinoise-en-nouvelle-caledonie/

    Si l’idiot regarde la Chine, le sage peut apervoir la Lune que nous montre les anglo-saxons, car après tout 25% des réserves mondiales prouvées de nickel à l'heure de la "trandition énergétique" très demandeuse d'extractions minières...
    https://mobile.twitter.com/ChaireOutreMer/status/1439603672334340101

    RépondreSupprimer
  5. On a un peu parlé de ce qu'il se passe en Nouvelle Calédonie avec le référendum de décembre 2021:
    https://www.lemonde.fr/politique/article/2021/07/08/un-independantiste-kanak-a-la-tete-du-gouvernement-de-nouvelle-caledonie_6087453_823448.html

    http://ainsi-va-le-monde.blogspot.com/2021/06/billet-nouvelle-caledonie-et-maintenant.html

    Avec l'épouvantail chinois, même si effectivement il y a du mouvement de la part de Pékin:
    https://www.intelligenceonline.fr/renseignement-d-etat/2021/06/10/comment-la-nouvelle-caledonie-arrive-progressivement-en-haut-de-l-agenda-des-services-de-renseignement,109672038-art

    https://www.capital.fr/economie-politique/nouvelle-caledonie-la-guerre-du-nickel-risque-de-couter-cher-au-contribuable-francais-1387124

    En attendant, ce sont les anglo-saxons qui ont mis le pied dans la porte avec la multinationale Tesla:
    https://www.capital.fr/entreprises-marches/nouvelle-caledonie-lusine-de-nickel-de-vale-rachetee-tesla-partenaire-1398793

    Mais, à côté du Mozambique, de Madagascar et de l'île Maurice, d'autres territoires français attirent les prédateurs: les îles Éparses avec Mayotte et un peu plus loin la Réunion...
    https://www.revueconflits.com/les-iles-eparses-un-enjeu-strategique-pour-la-france-paul-villatoux/

    Le dernier petit discours malgache met dans l'ambiance:
    https://lexpress.mg/15/07/2021/iles-eparses-discours-incisif-de-tehindrazanarivelo/


    Ainsi qu'une pseudo tentative de putsch, très tendance en ce moment:
    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2021/08/06/ce-qu-on-sait-sur-la-tentative-supposee-de-putsch-a-madagascar_6090779_3212.html



    Madagascar vient de se faire retirer son unique avion de transport militaire pour défaut de paiement:
    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2021/09/16/mauvais-payeur-madagascar-perd-son-seul-avion-de-transport-militaire_6094928_3212.html


    Préservez-moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge...
    https://www.meta-defense.fr/2021/09/22/les-etats-unis-veulent-ils-eliminer-lindustrie-de-defense-francaise/

    RépondreSupprimer