mercredi 30 mars 2022

A Limoges, Arquus sélectionné par Nexter pour fournir la mobilité du Caesar Mk2

Un mois après l'annonce par Jean Castex de la notification du contrat Caesar Mk2, Arquus a été sélectionné par Nexter pour fournir la nouvelle base roulante du futur canon d'artillerie de l'armée de Terre.

Images: porteur du Caesar à Limoges - Arquus


Déjà concepteur de la base mobilité du Caesar de génération actuelle de l’armée française, Arquus va  poursuivre ce partenariat visant à fournir les capacités de mobilité de nouvelle génération des unités d’artillerie de l’armée de Terre.

Reconnu comme mobile et "rustique", et facile à entretenir, le Caesar de première génération est en effet basé sur un châssis Sherpa Medium conçu et produit par Arquus. Or, le 19 février dernier à Roanne chez Nexter, Jean Castex et Florence Parly ont annoncé une nouvelle vague de commandes, comprenant notamment33 canons canons Caesar de nouvelle génération. De plus, en 2030, c'est l'ensemble des canons CAESAR qui aura été passé à ce nouveau standard Mark II.

Aussi sur le blog: De nouveaux canons CAESAR pour l'armée de Terre


Sélectionné par Nexter, Arquus va donc concevoir et produire intégralement en France (ici à Limoges, sur les images) le porteur du Caesar Mk2. II bénéficiera d’un moteur de 460 chevaux contre 215 sur le modèle actuel. Cette évolution apportera une mobilité tactique supérieure, accroissant encore sa capacité de déplacement en terrain difficile, notamment pour se prémunir des actions de riposte de l’adversaire (il faut bien sûr supposer que les retex ukrainiens sur l'artillerie sont et seront très précisément étudiés). 

Le renforcement des capacités du porteur passe aussi par une augmentation de la charge utile, permettant un emport supérieur en munitions et une protection renforcée.


1 commentaire:

  1. Dire qu'il va falloir attendre 2024 pour savoir si enfin nos artilleurs auront du matériel neuf ou si comme d'habitude on fera passer du vieux pour du récent...
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2022/02/18/parc-d-artillerie-22823.html

    RépondreSupprimer