vendredi 6 janvier 2023

Dassault surperforme en 2022, mais a livré moins de Rafale

L'enregistrement de la commande de 80 Rafale pour les EAU, annoncé en décembre 2021, permet à Dassault Aviation d'annoncer des chiffres records pour 2022. 


Dassault Aviation a publié ce 4 janvier ses chiffres de commandes et livraisons (pour les résultats ce sera en mars) pour l'année 2022. Jamais le Rafale ne se sera aussi bien vendu: 92 commandes, dont 80 pour les Emirats Arabes Unis, 6 pour la Grèce, et 6 pour l'Indonésie. C'est presque le double que l'année passée (49).

La commande de Falcon, elle, fait enfin un bond significatif avec 64 commandes alors que la gamme stagnait dangereusement autour des 50 appareils depuis plusieurs exercices. Cela prend même en compte le boycott du marché russe. 

La balance civil/militaire penche désormais à presque 70% du côté du Rafale pour l'avionneur. Quand on se rappelle que ces chiffres étaient inversés il y a encore quelques années…

Enfin, sur le plan des livraisons, chute significative avec 14 Rafale livrés contre 25 en 2021. Cela devrait être encore moins cette année, avec 13 avions prévus. La cadence devrait néanmoins remonter largement par la suite, d'autant plus qu'il y a des commandes et futures commandes à honorer. 

35 Falcon ont été produits en 2022.


Rafale en Inde et Colombie: il faudra s'armer de patience

C'est ici l'occasion pour nous de faire le point sur deux dossiers chauds: la Colombie et la marine indienne. 

Les médias spécialisés en langue espagnole annonçaient bien une négociation exclusive entre Dassault Aviation et l'Etat colombien (dont la préférence va au Rafale) cette dernière semaine de décembre, avec pour enjeu un contrat total de 16 Rafale. Celle-ci n'a donc pas abouti, la partie française désirant a priori s'entendre dès aujourd'hui sur la cible finale de 16 appareils.

Il s'agira de s'armer de patience, avec un potentiel client qui dispose de ressources très limitées, et dont le dirigeant a lui-même déclaré que l'achat d'avion de combat n'était pas une priorité pour le pays. Il faudra pourtant les remplacer, ces Kfir... 

En Inde, où l'avance du Rafale (ici sur le F-18) a également été très fortement sous-entendue, on évoque aujourd'hui une possible annonce pour le mois de mars lors de la visite d'Emmanuel Macron à New Delhi. Pour rappel, il s'agit d'un marché autrefois estimé à 57 appareils pour la marine indienne. On parle plutôt aujourd'hui d'un lot de 26 Rafale. 


3 commentaires:

  1. Rien n'est simple avec les indiens...
    https://omnirole-rafale.com/vers-un-rafale-marine-biplace/

    Moi, je l'adore votre blog.

    Meilleurs voeux pour cette nouvelle année à vous et à ceux que vous aimez...

    RépondreSupprimer
  2. Rien n'est simple non plus avec la Colombie.
    https://www.opex360.com/2023/01/03/les-premieres-discussions-entre-dassault-aviation-et-la-colombie-au-sujet-du-rafale-nont-pas-abouti/

    Depuis la doctrine Monroe, du nom du président américain de l'époque, l'Amérique latine est considérée comme propriété privée par les États-Unis d'Amérique...
    https://www.herodote.net/2_decembre_1823-evenement-18231202.php

    Personne ne l'ignore, surtout qu'il nous reste encore Kourou, à défaut d'avoir des lanceurs (Ariane 5 plus produite, pas d'Ariane 6 avznt 2024 et échec de Vega-C en décembre 2022)...
    https://www.youtube.com/watch?v=T-hztLLc3AY

    Pas simple !

    RépondreSupprimer