mercredi 29 mai 2024

La base aérienne 204 de Mérignac a été rebaptisée au nom de Caroline Aigle


La base aérienne 204 Mérignac-Beauséjour a été baptisée « Caroline Aigle » lundi 27 mai lors d'une cérémonie présidée par le chef d’état-major de l’armée de l’Air et de l’Espace, le général d’armée aérienne Stéphane Mille. Un hommage mérité pour cette pionnière de la chasse française, tragiquement disparue en 2007.

Image: armée de l'Air et de l'Espace

Communiqué du Ministère des Armées:

Baptiser une base aérienne, c’est l’inscrire dans l’Histoire. Le nom et l’audace de la commandant Caroline Aigle sera désormais associé à la base aérienne 204 à l'heure où l’armée de l’Air et de l’Espace célèbre ses 90 ans cette année. 
Figure féminine emblématique de l’histoire de l’armée de l’Air et de l’Espace, Caroline Aigle a ouvert la voie à des générations de femmes. 
Née le 12 septembre 1974 à Montauban, elle rejoint à quatorze ans le lycée militaire de SaintCyr-l’École. Elle effectue ensuite sa préparation aux grandes écoles scientifiques au Prytanée national militaire de La Flèche. À l'issue de ses études à Polytechnique, elle rejoint l'armée de l'Air et débute sa formation au pilotage en ralliant la « division des vols » de l’Ecole de l’Air. 
Le 28 mai 1999, Caroline Aigle est brevetée pilote de chasse sur Alpha Jet sur la base aérienne 705 de Tours. Elle est alors la première femme pilote de chasse à être affectée au sein d'un escadron de combat de l'armée de l'Air. En 2000, elle intègre la base aérienne 115 d'Orange et effectue sa formation sur Mirage 2000. Cette même année, elle est affectée sur Mirage 2000-5 à l'escadron de chasse 2/2 « Côte-d'Or » stationné sur la base aérienne 102 de Dijon. Elle devient ensuite commandant d'escadrille de cette unité à partir de 2005 et se fait connaitre sous le surnom de « Moineau ». 
Sportive accomplie, Caroline Aigle est aussi championne de France militaire de triathlon 1997, et vice-championne du monde militaire de triathlon par équipe 1999. Elle pratique également une autre de ses passions, la chute libre et le parachutisme. Caroline Aigle rêve de devenir spationaute et est alors sur le point d'être sélectionnée par l'agence spatiale européenne. 
Elle sert la France aux commandes des Mirages 2000-5 jusqu’à ce que les médecins lui diagnostiquent un cancer. Elle décède en avril 2007. 
Caroline Aigle, est le symbole de l'excellence et de l’audace, de l'engagement et de l'abnégation. Autant de valeurs qui unissent les Aviateurs.

 

3 commentaires:

  1. Une grande dame. Une femme exceptionnelle. Un exemple. Une perte immense.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis triste pour sa famille que la maladie l’ai emporté si jeune. Ele a par ailleurs un nom qui claque. Mais en dehors de cela, c’est juste un pilote de l’armée de l’air, dont les états de service ne justifient pas que l’on attribue le nom à une base aérienne, en dehors de considérations féministes sur la supériorité de la femme.

    RépondreSupprimer
  3. Et Jacqueline Auriol a t elle le nom d'une Base Aérienne ?

    RépondreSupprimer