lundi 3 juin 2024

Photonis (Exosens) entre en bourse, et pèse désormais un milliard


Exosens, mieux connue sous le nom de Photonis, s'apprête à entrer en bourse, quatre ans après le psychodrame qui avait failli finir en rachat américain. Cette opération va permettre au spécialiste français des capteurs de haute technologie pour la défense et le nucléaire d'être valorisé à plus d'un milliard d'euros. Un bon signal pour tout le secteur. 

Images - Photonis Defense / Exosens


C'est une longue histoire, pleine de rebondissements… qui finit bien ! Objet d'un long combat pour ou contre son rachat par l'américain Teledyne en 2020 (tollé général à l'époque, et une affaire qui remonte jusqu'à Brienne & Bercy), Photonis, renommée Exosens en 2023, entrera en bourse cette semaine à Paris. L'opération est d'ores et déjà un succès, le groupe passant d'une valeur d'environ 300 millions d'euros à plus d'un milliard. 


L'épisode Photonis, pépite en vente qui ne trouvait alors pas de repreneur au sein de la BITD française (Safran, Thalès…), avait mis en émoi une bonne partie du monde économique, politique, et plus généralement stratégique. Après véto des autorités (ministère des Armées), le groupe avait finalement atterri au sein de la holding HLD pour "seulement" 370 millions d'euros, quand l'offre américaine était alors de plus de 500 millions. 

L'opération est au final gagnante pour tout le monde puisque non seulement les affaires se portent extrêmement bien (doublement du chiffre d'affaires ces dernières années, et plusieurs acquisitions en Europe, au Canada et en Israël), mais surtout, le repreneur -qui restera actionnaire majoritaire- triple sa mise de départ, avec une valorisation qui s'envolera à plus d'un milliard d'euros dès cette semaine. 

Il s'agit aussi d'un excellent signal pour le secteur de l'armement, car même si Exosens, que l'on connait principalement ici pour son portefeuille défense, comprenant ces fameux instruments de vision nocturne, s'est largement diversifiée vers le civil (tout aussi stratégique, avec les énergies renouvelables, le nucléaire, la santé), l'entrée en bourse d'une entreprise de la BITD -success story ou pas- n'a pas toujours fait l'objet d'autant d'enthousiasme de la part des milieux financiers. D'autant plus quand on sait qu'elle pourrait être aujourd'hui américaine. 


1 commentaire: