lundi 21 janvier 2019

Thales embarque sur le Rafale F4


Suivant l'annonce de la notification du nouveau standard de l'avion de combat Rafale, le standard "F4", Thales Group détaille son implication sur les travaux qui mettront l'appareil au niveau requis pour répondre aux menaces de la décennie 2020.


Tout comme Safran, Thalès Group fait partie intégrante de la "Rafale Team", ou plus exactement le GIE Rafale (Groupement d’Intérêt Economique). C'est donc tout naturellement que le spécialiste de l’électronique embarqué est concerné par le passage du chasseur de Dassault Aviation au standard "F4", évolution dont le contrat a été notifié (pour environ 2 milliards d'euros) par l'Etat le 14 janvier lors d'une cérémonie à Mérignac, au cœur de l'usine d'assemblage des Rafale.



A Thalès revient la charge fondamentale de mettre à niveau, voire de radicalement changer les équipements du Rafale. Et sur standard F4, on entre pour ainsi dire dans une nouvelle ère numérique, où IA et Big Data seront des game changers. Livraison prévue pour 2023.


Extrait du communiqué de Thales Group:
Dans le cadre du développement du standard F4, les ingénieurs et techniciens de Thales vont travailler à l’amélioration des capteurs et au développement de la connectivité du Rafale, offrant ainsi des performances plus étendues et des fonctionnalités opérationnelles nouvelles, en interconnectant davantage les Rafale et l’ensemble des moyens concourant aux missions. Le combat collaboratif est désormais la clé pour participer aux coalitions, faire face aux nouvelles menaces ou encore conduire les opérations souveraines. C’est ainsi que Thales travaillera notamment à l’introduction de la radio CONTACT, d’un serveur de communication intelligent sécurisé et d’une solution de transmission par satellites (SATCOM) via Syracuse IV. Afin de garantir le haut niveau de survivabilité du Rafale, Thales va introduire de nouvelles capacités de détection et de brouillage au sein du système de guerre électronique SPECTRA. Le radar à antenne active RBE2 verra son emploi amélioré notamment pour ses capacités en mode air/sol. Quant à la nacelle optronique TALIOS, l’Intelligence Artificielle permettra un traitement en vol presque en instantané des données collectées pour extraire et identifier des cibles. 
Les équipages pourront ainsi mieux évaluer les situations tactiques, traiter en temps réel un volume d’informations beaucoup plus important et prendre plus rapidement la meilleure décision dans chacun des moments décisifs de leur mission : trouver, identifier, classifier, engager des cibles en toute sécurité, pour ensuite valider et analyser le résultat. 
Pour répondre aux besoins des utilisateurs, il est également nécessaire que les forces armées aient un niveau de disponibilité élevé de leurs matériels. Les études sur la maintenance prédictive, grâce notamment aux avancées technologiques du Big Data et de l’Intelligence Artificielle sont au cœur de la stratégie de Thales : prévoir les défaillances avant qu’elles ne surviennent, tel est l’enjeu auquel nous devons répondre à bord du Rafale au Standard F4.

Le PDG Patrice Caine n'a pas manqué de se féliciter des travaux sur le nouveau standard du Rafale: « Ce contrat témoigne de la confiance accordée par le ministère des Armées en France dans le savoir-faire industriel et la haute technologie des entreprises de défense française. Les futurs capteurs et systèmes de communication seront un élément essentiel à l’évolution du Rafale au Standard F4 vers un combat collaboratif connecté. La maîtrise par Thales des technologies de la connectivité et de l’intelligence artificielle permettront aux équipages de prendre la bonne décision à chaque moment décisif. »


Aucun commentaire:

Publier un commentaire