mercredi 24 avril 2019

Deux "Squale" supplémentaires pour le 13ème RDP


La ministre des Armées Florence Parly a annoncé lors d'une visite à Quimper ce 19 avril, que deux nouvelles embarcations tactiques rapides "SQUALE" ont été commandées au profit des forces spéciales, en l'occurence le 13ème régiment de dragons parachutistes. Le Squale, qui équipe déjà le régiment depuis l'année dernière, pouvait être vu au SOFINS, parmi d'autres innovations.

L'actualité nous a un peu éloigné de notre débriefing du salon des forces spéciales "SOFINS" (qui se tenait du 2 au 4 avril), salon durant lequel le domaine nautique fut à l'honneur avec plusieurs matériels.

On avait notamment pu y voir, en dynamique sur la "lagune" du camp de Souge une démonstration de kayak à moteur électrique de Nautiraid, qui permet à l'opérateur d'avoir les deux mains libres tout en se déplaçant en silence, ou encore sur le stand d'Alseamarle tracteur sous-marin (SLV) "Murene" (voir l'article du site FOB, dont l'image ci-dessous est extraite).


Du côté des embarcations rapides, on pouvait voir sous la bâche du SOFINS le Air Shark, presque un bateau volant grâce à ses foils rétractables qui permettent de largement améliorer la stabilité en soulevant le navire au fur et à mesure que la vitesse augmente, limitant ainsi la traumatologie des hommes à bord.
Sur cette innovation, SEAir s'est associé à Sillinger pour proposer une solution qui, raconte t-on, intéresse fortement les FS de la Marine.


A l’extérieur sur le SOFINS, on pouvait également admirer au milieu des véhicules à 4 roues (ou même 6) plusieurs embarcations tactiques, dont le SQUALE de UFAST.

Le « SQUALE » équipe déjà les équipes du 2e escadron du 13ème RDP depuis plus d'un an. Et on apprend justement lors de la visite de la ministre des Armées Florence Parly à Quimper, chez le fabricant UFAST, que deux autres exemplaires ont été commandés ce 19 avril.

Lire sur le blog: Le SQUALE arrive chez les forces spéciales du 13ème RDP


Le SQUALE est présenté comme une embarcation capable d'évoluer à 40 noeuds, longue de  9m 40 et pesant 5 tonnes environ. Elle peut embarquer 15 personnels en ordre de combat dont 5 membres d'équipage ( 3 servants d'armes, 1 pilote, 1 chef de raid et/ou chef d'embarcation). Son tirant d'eau de seulement 70 cm en pleine charge lui autorise une manœuvrabilité en eau peu profonde.
Surtout, disposant d'environ 350km d'autonomie, elle convient parfaitement aux missions d'infiltration/exfiltration en toute discrétion sur une grande élongation et en toute autonomie qui caractérisent le 13ème Dragon.

Financée par l'EMAT sur son budget de fonctionnement et contractualisée par le service exécutant de la STAT, cette embarcation aux aptitudes peu communes a été selon l'Armée de Terre "conçue et développée par une équipe de programme regroupant U FAST, la STAT et le CFST. La DGA a été sollicitée pour apporter son expertise sur des segments très particuliers. Ce processus vertueux a abouti, dans un délai particulièrement contraint (1 an) à la satisfaction du besoin opérationnel. L'utilisateur a été associé à toutes les étapes de conception du projet, ce qui a permis d'avoir un produit fini correspondant pleinement au besoin de l'utilisateur."


Aucun commentaire:

Publier un commentaire