vendredi 21 juin 2019

Dix nouveaux Falcon pour les armées


Si le Rafale, et désormais le futur chasseur européen attirent souvent toutes les lumières, la gamme Falcon demeure d'une importance vitale dans les forces armées. Au Bourget, la ministre Florence Parly a confirmé le choix du Falcon 8X "Archange" pour remplacer les C-160 Gabriel dans les missions de renseignement et guerre électronique. Dans le même temps, sept Falcon 2000 LXS "Albatros" seront commandés au profit de la Marine Nationale.

Illustration: vue d'artiste d'un Falcon 2000 MSA de surveillance maritime


Ces deux programmes avaient été abordés sur ce blog, ils ont été confirmés au salon du Bourget. Florence Parly ministre des Armées a confirmé d'une part le remplacement des avions de guerre électronique C-160 Transall Gabriel par trois Falcon 8X (triréacteurs). Au départ surnommés "EPICURE", ces Falcon prendront finalement le nom d' "Archange"
Comme nous l'avions supposé ici dès mars 2018, c'est bien le 8X qui a été préféré au 7X, assez logiquement. Ils embarqueront une charge utile de guerre électronique (CUGE) développée par Thales ces dix dernières années.

Les trois Falcon Archange viendront donc remplacer les Transall Gabriel entre 2025 et 2030.


D'autre part, la Marine Nationale va renouveler dans le cadre de la loi de programmation militaire 2019-2025 une première partie de sa flotte de Falcon de surveillance maritime avec sept Falcon 2000 LXS baptisés pour occasion "Albatros". Ils remplaceront les Falcon 50 et Gardian.

Le 9 novembre dernier, la DGA avait notifié à Dassault Aviation une étude de définition d'un concernant cet appareil et la mission de surveillance maritime.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire