mercredi 3 février 2021

Skybirdsview fait de la réinsertion des militaires blessés un atout précieux


Revue de presse aujourd'hui avec un article de Sud Ouest sur Skyrbirdsview & Hinov,  qui œuvrent dans la formation de pilotes de drones en employant des militaires blessés en reconversion professionnelle. 

Sources: Sud Ouest


Direction Libourne (ville d'origine de votre serviteur) où le bureau d'études pour solutions drones Skyrbirdsview - ainsi que son volet de formation et réinsertion Hinov- est désormais hébergé par la CCI et l’aérodrome.

La première spécificité de la structure est qu'elle a été créée par un militaire de l'ALAT, Stéphane Imbert, victime du syndrome post-traumatique suite à une grave blessure lors du crash de son appareil en 2011. Prenant pleinement en compte cette problématique, il fonde également Hinov, spécifiquement pour la formation et la reconversion de militaires blessés. Et c'est un succès !

C'est là la seconde particularité du projet, sa réussite. On le sait, au début de la décennie, l'effervescence autour des drones a vite généré une bulle incontrôlée (notamment au niveau régional français) qui n'aura finalement même pas eu le temps de vraiment gonfler, tant le marché des drones civils aura rapidement déçu les espoirs.
Cependant, quelques entreprises s'en sont très bien tirées en trouvant leur modèle, allant alors chercher le marché des prestations de services, par exemple dans les pays émergents, et surtout sachant s'entourer de compétences issues du milieu opérationnel. On avait alors pu suivre déjà, les expériences de Skybirdsview en Afrique de l'ouest entre 2015 et 2017.

Aujourd'hui, avec un carnet de commandes rempli (1,4 million d’euros de chiffre d’affaires en 2020, prévision d'un triplement en 2021), Skybirdsview entend prouver tout l'intérêt qu'il y à la reconversion des anciens militaires dans le monde civil, notamment sur ces secteurs d'activité techniques où l'offre de compétence s'impose comme décisive. Mais pour plus de détails, je vous invite à découvrir l'article d'origine :

L'article est à découvrir ICI

Sur la question des blessés de guerre et du stress post-traumatique, je vous invite à lire ou relire les articles publiés sur ce blog par le passé. Le SSA et la CABAT (cellule d’aide aux blessés de l’armée de terre) avait initié un passionnant cycle de conférences à Bordeaux il y a quelques années (après l'opération Sangaris en RCA particulièrement).  

Lire sur le blog : La famille de la défense solidaire avec ses blessés de guerre



Autre recommandation de lecture et non des moindres, le hasard du calendrier fait qu'une étudiante journaliste de l'EFJ de Bordeaux a publié un article fourni sur la question de la réinsertion professionnelle des militaires blessés. 

A découvrir en cliquant sur le lien ci-dessous:



Aucun commentaire:

Publier un commentaire