mercredi 28 juillet 2021

Evolution(s) de la flotte de Reaper dans l'armée de l'Air


Alors que l'armée de l'Air et de l'Espace voit ses premiers MQ-9A Reaper au Block 5 entrer en action au Sahel, on en apprend plus sur les évolutions que vont connaitre la flotte. Début juillet, un contrat pour 6 drones et le rétrofit de 6 autres a été notifié aux Américains.

Ci-dessus: un des six Reaper block 1 de la 33ème escadre à Cognac.


L'armée de l'Air et de l'Espace dispose au sein de la 33ème escadre de surveillance, de reconnaissance et d’attaque de la base aérienne 709 de Cognac de 4 systèmes de drone MALE Reaper, soit 12 appareils. Et plus exactement 6 block 1, et 6 block 5, un standard largement plus adapté aux missions menées pour l'opération Barkane et au profit des forces spéciales.


Début juillet, via procédure FMS (foreign military sales), la France a passé commande - en catimini - à General Atomics Aeronautical Systems Inc (GA-ASI) pour 4 nouveaux systèmes, ce qui comprendrait en réalité le rétrofit des 6 Reaper Block 1 actuellement en flotte vers le standard Block 5 (une décision qu'on savait prise).

Les deux autres systèmes seraient des MQ-9 Block 5 dont la livraison serait prévue en 2024. Il pourrait de plus s'agir de "Long Range" dont l'endurance s'étend à 40h.


12 ou 18 ?

Si nous faisons les comptes, l'armée de l'air disposerait donc de 18 Reaper en 2024 ? Afin de mieux attendre la toujours hypothétique arrivée de l'Eurodrone en 2028. Ce n'est pas clair, puisque le chiffre de 12 aéronefs est encore et toujours cité par les sources publiques. Il s'agirait que l'institution communique plus clairement à ce sujet. 

On se rappelle que l'an passé, à la veille du 14 juillet, une erreur de communication avait fait croire au doublement de la flotte qui serait passée de 12 à 24.


Le Reaper et ses limites

Avec ces évolutions, n'atteint-on pas les limites de ce que peut espérer l'armée de l'Air avec le Reaper ? 

Un Reaper Block 5 qui n’est toujours pas qualifié pour voler en France, et qui aux dernières nouvelles n'a l'autorisation américaine que pour mener des opérations extérieures en BSS (grand inconvénient du fait de ne pouvoir disposer d'un système non-souverain même si les Français ont désormais la main sur la maintenance et la totalité du cycle opératif). 

Pour d'autres missions, sur d'autres théâtres, comme la PATMAR, il faut noter que le Reaper n'aime pas du tout l'humidité (et donc les nuages), lui qui est habitué aux climats arides. General Atomics, son fabricant, prépare sur ce point, et à destination des Européens, une grande opération séduction pour la version maritime du système.


6 commentaires:

  1. Une opération menée à la manière des américains, avec des moyens américains et en liaison avec eux:
    https://www.france24.com/fr/am%C3%A9riques/20210710-la-france-et-les-%C3%A9tats-unis-renforcent-leur-coop%C3%A9ration-antijihadiste

    C'est pas aussi marrant qu'une telenovela, mais ça y ressemble:
    http://www.opex360.com/2021/07/07/les-etats-unis-freinent-lintegration-dune-capacite-de-renseignement-electromagnetique-sur-les-drones-reaper-block-5-francais/

    L'art de la Drone de guerre à la française...
    http://mars-attaque.blogspot.com/2021/04/drones-reaper-regiment-artillerie-patroller-seaguardian-uav-armee-air-espace-terre-marine-nationale-ihedn-jeunes-futur.html

    RépondreSupprimer
  2. Il y a peu on a eu un pourcentage pour l'attrition des vilains par la troisième dimension au Sahel:
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2021/07/06/frappes-air-sol-en-bss-58-effectuees-par-les-reaper-de-nyame-22283.html

    Le problème du Reaper pour remplacer les avions pilotés étant qu'il n'est autorisé à voler qu'en OPEX selon le contrat qui nous lie aux américains:
    https://www.areion24.news/2020/06/26/la-technologie-va-t-elle-definitivement-gommer-les-faiblesses-intrinseques-des-drones-male%E2%80%89/ 

    Pour l'Eurodrone, si la solution d'Avio Aero de prendre un moteur américain est choisie comme le souhaite l'Italie, il serait soumis aux règles extraterritoriales des Etats-Unis et ne répondrait plus au souci d'autonomie stratégique prétendument recherchée...
    https://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/nouveaux-nuages-sur-leurodrone-1326339

    RépondreSupprimer
  3. La base aérienne 709 recrute au cas où...
    https://www.air-cosmos.com/article/arme-de-lair-la-grande-mue-de-la-ba709-25018

    RépondreSupprimer
  4. Les drones pourraient redonner de la masse et de l'imprévisibilité aux armées qui s'en servent:
    https://www.lemonde.fr/international/article/2021/06/25/louis-gautier-les-drones-risquent-de-generer-une-escalade-des-conflits-conventionnels_6085695_3210.html

    Les drones, comme les assassinats ciblés ne sont plus l’apanage des USA ou d’Israël, on le voit beaucoup au Proche-Orient.

    Tout le monde imite les États-Unis:
    https://www.rtl.fr/actu/international/les-armees-plus-reticentes-a-mettre-la-vie-de-leurs-soldats-en-danger-explique-amelie-ferey-7800937675

    Cela peut constituer un puissant biais cognitif dans la vision des conflits:
    https://www.slate.fr/story/210362/filmer-tuer-eleonore-weber-guerre-chirurgicale-drone-frappe-surveillance-documentaire

    D'où l'importance du théâtre urbain pour nos ennemis, aujourd'hui comme demain pour nous embourber et influer sur l'opinion publique:
    https://eurasiaprospective.net/2019/12/30/guerre-urbaine/

    RépondreSupprimer
  5. L'américain General Atomics fournit les alliés des américains.

    Certains alliés moins fréquentables sur le devant de la scène achètent turc: Ukraine, Pologne, Albanie...

    Le motoriste ukrainien Sich pourrait là-dessus être un gain fantastique pour le cercle d'Erdogan qui possède l'industrie de l'armement d'Ankara... au niveau des moteurs des aéronefs, commmedes missiles:
    https://www.meta-defense.fr/2021/04/15/lindustrie-turque-pourrait-acquerir-50-du-motoriste-ukrainien-motor-sich/

    D'autres pays moins argentés ou pour d'autres clients bien plus riches pour éviter les contraintes d'ITAR choisissent turc ou chinois.

    En effet, le nombre de pays qui utilisent des UAV est en constante augmentation, force est de constater que la Chine et la Turquie sont bien présentes sur ce segment:
    https://mobile.twitter.com/RikeFranke/status/1406906063761428482


    Pour les acteurs non étatiques, ils se fournissent chez Ali Express:
    https://www.air-cosmos.com/article/la-rupture-scuritaire-des-drones-tactiques-low-cost-25199

    Et n'hésite pas à bricoler avec plus ou moins d'aides:
    https://www.areion24.news/2020/06/17/death-from-above-quand-les-attaques-de-drones-bouleversent-les-tactiques-et-les-technologies/

    https://www.nouvelobs.com/monde/20210519.OBS44199/plus-precis-plus-rapide-plus-performant-d-ou-vient-l-arsenal-militaire-du-hamas.html

    RépondreSupprimer
  6. D'ailleurs avec les éoliennes offshore, on va bien se marrer...
    https://mobile.twitter.com/Julien_Maire/status/1414873960160931849

    Sur terre et en métropole, pour l'armée de l'air, c'est déjà pas triste:
    http://www.opex360.com/2021/06/21/le-ministere-des-armees-durcit-les-regles-pour-installer-des-eoliennes-autour-de-ses-radars/

    RépondreSupprimer