lundi 9 octobre 2017

A Cazaux, déjà 380 heures de vol sur H225 privé pour les pilotes du «Pyrénées»


Vu ce mois-ci dans Raids Aviation: la coopération se passe bien entre la société Icare et l'Armée de l'air à Cazaux. En effet, l' Escadron 1/67 «Pyrénées», habitué au Caracal, réalise des heures de vol depuis huit mois sur un appareil semblable de la gamme civile, un H225.

Illustration: on ne présente plus le H225, qui dans ses versions civiles comme militaires, est extrêmement performant - photo Airbus Helicopters.


Nous citions l'année dernière sur ce blog l'appel d'offre lancé par l'Armée de l'air pour des heures de vol sur un hélicoptère de type EC 225, EC 725, H225 ou H225M, destinées à l'EH 01.067.


Le type d'appareil recherché était, comme le montre la liste ci-dessus, un hélicoptère se rapprochant des caractéristiques du Caracal (H225M) employé en opérations par l'escadron.
L'avis précisait que l'appareil devait avoir une configuration "similaire à celle des appareils en service dans l'Armée de l'air", permettre la réalisation de vols d’entrainement et de préparation opérationnelle des équipages de l’Armée de l’Air, et le prestataire sélectionné pouvoir "s'adapter aux besoins des forces et à la disponibilité des équipages". Enfin, ce marché était évalué à 60 millions d'euros HT jusqu'au 31 décembre 2018, avec une reconduction possible pour une à quatre années supplémentaires.

Ce recours au privé est censé pallier au manque d'heures de vol provoqué par le surengagement (combiné à la faible disponibilité endémique des hélicos) des voilures tournantes en OPEX. 
A Pau, au sein de l'ALAT, les régiments du 4e RHFS et du 5e RHC ont également eu recours à ce procédé avec la location d'un Super Puma de la compagnie Starlite.

C'est la société Icare Aéronautique, spécialisée dans le transport aérien et VIP, qui s'est vue notifier le contrat en décembre 2016. Elle fournit depuis des H225 au profit de l'entraînement de l'escadron 1/67 « Pyrénées ».

En application depuis le mois de mars 2017, 380 heures de vol technique ont pu être réalisées. Le marché en prévoit une quantité annuelle minimale de 400 heures, sans quantité maximale. L’activité annuelle de référence à atteindre est fixée à 750 heures de vol.

Le magazine nous apprend que pour le moment, cette coopération s'avère tout à fait fructueuse, le H225 étant si proche de sa version militaire qu'il permet l'entraînement au vol nocturne, à l'aéro-cordage, ou même encore au tir embarqué. L'hélicoptère, particulièrement à l'aise en milieu maritime, a aussi pu réaliser des appontages de jour comme de nuit, des treuillages... Déterminant quand on sait que le sauvetage en mer est l'autre mission du «Pyrénées» après le SAR (Search and Rescue) et les opérations spéciales.
Côté MCO, les choses sont aussi facilitées par le prestataire et ses partenaires.

Tout comme avec Helidax (DCI au profit de l'EALAT), ou les précédentes expériences débutées aux RHC de Pau, le recours à la formation ou aux heures de vol sur hélicoptères privés vient soulager des régiments dont les matériels sont en surchauffe. De là à considérer qu'il s'agit de LA solution d'avenir... encore faut-il que comme pour le H225, coexistent des versions civiles et militaires. Ce pourrait être le cas du H160, dont Airbus développe la militarisation dans le cadre du programme interamées HIL. 


Heli Union s'implante à Pau

Dans le même numéro, on peut aussi lire que la société de transport public et travail aérien par hélicoptères (transport, maintenance et soutien logistique, et formation au pilotage), Heli Union, a ouvert un nouveau site de maintenance sur l’aéroport de Pau. Dans ce cadre, l'entreprise recrute d'ailleurs des personnels expérimentés. Heli Union avait d'ailleurs été en concurrence avec Icare à Cazaux.

Egalement dans Raids Aviation N°32, des reportages intéressants sur la nouvelle carrière des Mirage F1 dans le privé, l'analyse de la formation des pilotes de chasse suisse sur PC-21 (arrivée de l'appareil à Cognac dans le cadre du programme FOMEDEC en 2018) ou encore le grand programme d'avions d'attaque légers de l'US Air Force.

Actuellement en kiosque.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire