mercredi 2 mai 2018

Création de la Direction de la Maintenance Aéronautique (DMAé)


Par décret du 18 avril 2018, la Direction de la Maintenance Aéronautique (DMAé) a officiellement été créée. La structure, sous l'égide du Chef d'Etat-Major des Armées, aura à charge le maintien en condition opérationnelle des aéronefs des armées.  

Source: Ministère des armées


Les actes officiels s’enchaînent concernant la création de la DMAé, qui reprendra au cours de l'été le travail de la SIMMAD, la structure intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels aéronautiques du ministère de la défense, depuis la base aérienne 106 de Bordeaux Mérignac.
Après la nomination de l'Ingénieure générale hors classe de l'armement Monique Legrand-Larroche comme Directrice de la maintenance aéronautique (issue de la promotion 1982 de l'Ecole Polytechnique, elle occupait auparavant le poste de Directrice des opérations à la DGA), c'est cette fois-ci la structure elle-même qui est créée par décret (et arrêté).

Le décret (intéressant à lire) place le service sous la direction du Chef d’état-major des armées (CEMA), ce qui en soit constitue une petite révolution, l'Armée de l'air perdant sa primauté "naturelle" sur le MCO aéro, au profit de la DGA diront certains... 

Dans le cadre de la réforme du MCO, engagée depuis décembre 2017 en raison de taux de disponibilités des appareils parfois catastrophiques, la DMAé doit en prenant la succession de la SIMMAD "améliorer la performance du maintien en en condition opérationnelle (MCO) des matériels aéronautiques et d’accroître la disponibilité des aéronefs du ministère des armées".



La DMAé va donc concevoir et proposer une stratégie et une politique industrielle plus adaptées, s’adressant tant aux organismes publics qu’à ceux privés et prenant mieux en compte les évolutions des usages et bonnes pratiques du MCO.

Si l'on cite le décret:

  • Elle conçoit et propose au chef d’état-major des armée, en lien avec le délégué général pour l’armement et les chefs d’état-major d’armée, la stratégie en matière de maintien en condition opérationnelle des matériels aéronautiques de la défense. 
  • Elle met en œuvre cette stratégie. 
  • Elle contribue à l’élaboration de la politique de maintien en condition opérationnelle. 
  • Elle conduit et évalue les études relatives à l’évolution des opérations de maintien en condition opérationnelle des matériels aéronautiques de la défense. 
  • Elle contribue à la conception de la politique industrielle pour les organismes publics et privés.
  • Elle est responsable de la prise en compte du maintien en condition opérationnelle dans les opérations d’armement aéronautiques...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire