mercredi 16 août 2017

Il y a un siècle, l'Amérique débarquait à Bordeaux



Si Bordeaux est connue pour son rôle de capitale de repli durant les deux Guerres Mondiales, son rôle logistique est bien moins fameux. En effet, cet été 2017 est enfin l'occasion d'évoquer le centenaire de l'arrivée de dizaines de milliers de soldats américains sur le sol girondin. Une exposition y est d'ailleurs consacrée en ce moment à Bordeaux.

Rompons un instant le break estival du blog pour un petit rappel historique. Le sud-ouest aura largement été épargné par les combats des deux guerres mondiales (nous pouvons même y inclure la défaite de 1870). La région a même servi de base de repli aux gouvernements lorsque Paris était prise ou menacée, et a vu également se développer tout le secteur de l'aéronautique militaire (bases et industrie) loin des lignes de front.

Toutefois, si la guerre de 39-45 fut le théâtre de quelques épisodes fameux dans la région (voir sur le blog: partie 1, 2, 3 et 4), ce qui nous intéresse aujourd'hui, c'est le rôle logistique qu'a joué le port de Bordeaux dans le débarquement des soldats américains, les "sammies", en 1917.

La grande Histoire, vous la connaissez sûrement, elle fut même à l'honneur du défilé du 14 juillet cette année.

Après trois années de boucherie en Europe, le congrès des USA vote l'entrée en guerre le 6 avril 1917. Le 26 juin, les premiers 14 750 hommes du corps expéditionnaire américain du général Pershing débarquent ainsi à Saint-Nazaire.

De nombreux ports de la côte Atlantique sont mis à contribution (Saint-Nazaire, Brest, Bordeaux-Bassens, Nantes, Lambézellec, Rochester) pour recevoir le matériel et les 1 158 000 hommes du corps expéditionnaire. Avec Brest et Saint-Nazaire, Bordeaux fait partie des 3 pôles principaux de l'acheminement, particulièrement en ce qui concerne les matériels et approvisionnements, c'est le Quartier Général de la base n°2 du Service of Supply.

Sur la Garonne et la Gironde, outre Bordeaux, Pauillac, La Pallice et Le Verdon, c'est surtout le port de Bassens qui subit une grande transformation afin de pouvoir décharger 20 navires en même temps, et plusieurs camps de transit sont construits en 1917 tout autour de Bordeaux. 

Après la victoire, en 1919, ce sont plus de 400 000 américains qui rembarqueront pour les USA depuis Bordeaux et sa région. L'impact de ce trafic et le développement des infrastructures marqueront durablement l'activité du port maritime de Bordeaux.


Pour des informations plus complètes, très détaillées même (avec documents et photographies originales), consulter ces adresses:



Le 14 juillet 2017, l'US Army était représentée à Bordeaux, en mémoire de 1917 - Photo EM Zone de défense SO


A ne pas manquer cet automne à Bordeaux

Le centre Jean Moulin à Bordeaux propose du 21 juillet au 7 janvier 2018 une exposition autour de l'intervention des "Sammies" en 1917. Il y est notamment question de l'impact culturel avec l'arrivée du Jazz à Bordeaux.

Informations et programme ICI. Une dizaine d'événements sont organisés durant le semestre à venir.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire